May 20, 2019


Dans le folklore écossais, le nom Brownie identifie des créatures fantastiques semblables à des elfes et à des lutins. La tradition raconte qu’ils vivent dans les maisons des êtres humains et que pendant la nuit, ils effectuent les tâches ménagères de la famille chez qui ils sont installés.

Le tout en échange de petits cadeaux de la part des propriétaires, qui consistent principalement en nourriture et en traitements de faveur. Les Brownies aimeraient également les espaces en plein air, en particulier les forêts, les lacs et les rivières, près desquelles ils auraient l’habitude de tenir leurs assemblées, en pleine nature et en harmonie avec les plus anciens « esprits des torrents » dont ils proviendraient, d’après la tradition. Depuis quelques années, Brownie a été choisi par Wingamm pour les profilés de la série MiniLine : ce sont des véhicules compacts, maniables, agiles et nerveux. Le monocoque en résine polyester, qui est la véritable particularité de la Maison véronaise, est associé à des mécaniques de base puissantes et équipées d’un châssis surbaissé, pour réaliser un ensemble habitable performant et facile à conduire qui se présente à la fois comme véhicule de loisirs et comme automobile, en condensant les avantages des deux.

Il mesure moins de six mètres, mais il a la capacité d’offrir quatre couchages toujours prêts. Ce nouveau Brownie 5.8 GL Sport présente une esthétique extérieure sportive et attractive et un intérieur moderne et lumineux, correspondant aux dernières tendances stylistiques en termes de design intérieur. Il convient à une famille de quatre personnes à la recherche d’un véhicule capable de conjuguer de bonnes prestations sur route et la compacité propres aux véhicules fourgonnés, avec l’élégance, l’isolation et l’espace intérieur typiques des profilés de la marque véronaise.

Le porteur

Le Wingamm Brownie est monté sur un Fiat Ducato 33 L doté d’un châssis non-standard AL-KO AMC. Il est proposé de série avec une motorisation 2.3 Multijet de 130 CV Euro 5, et il est disponible également avec les nouveaux propulseurs 2.3 Multijet TGV (turbine à géométrie variable) de 148 CV et 3.0 Multijet Power de 177 CV, combinables à la boîte robotisée Comfort-Matic.

Pour limiter au maximum la hauteur hors tout, les techniciens Wingamm ont choisi, comme nous l’avons dit, le châssis non standard AL-KO AMC. Celui-ci est réalisé en acier galvanisé avec un empattement de 364,3 cm, ce qui permet, au regard de la longueur totale de 589 cm, de répartir les porte-à-faux soit 94,8 cm à l’avant et 129,9 cm à l’arrière, cette dernière donnée correspondant à peine à 35,6 % de l’empattement. La hauteur maximum, qui est au niveau de la casquette, est de 268 cm ; à l’intérieur, elle correspond à 200 cm (188 cm sous le lit de pavillon avant). La largeur totale est limitée à 215 cm.

À l’avant, le Brownie 5.8 GL Sport présente une hauteur du sol, mesurée au centre du pare-chocs, de 27 cm ; la distance qui sépare le sol du pare-chocs arrière est de 44 cm : dans tous les cas, la hauteur minimum du sol dans cette zone, mesurée au niveau de la coque abritant le réservoir d’eau, est de 28 cm.

La coque

Le Brownie 5.8GL Sport est monté sur le Fiat Ducato combiné au robuste châssis porteur AL-KO AMC. Ses longerons supportent le plancher, un panneau sandwich de 30 mm d’épaisseur constitué d’un revêtement extérieur en résine polyester, d’une isolation en polyuréthane de 25 mm, d’une couche multicouche phénolique intérieure et d’un sol en linoléum.

Pour ce qui est de l’ensemble de la coque, il s’agit d’un monocoque de qualité en résine polyester, réalisé à l’aide de moules enrésinés les uns aux autres, associant une couche de résine extérieure de 3 mm d’épaisseur, une isolation en polyuréthane expansé de 25 mm, et une couche de résine polyester intérieure de 2 mm recouverte de mousses matelassées facilement lavables. La structure ainsi créée, qui est autoporteuse, assure une excellente résistance en cas de choc. Elle génère une véritable coque qui reste insensible aux agents atmosphériques, notamment à l’eau, et prévient toute infiltration possible.

Le monocoque est réalisé en résine polyester, y compris les feuillards latéraux, le pare-chocs arrière, les portes et les portillons : ceux-ci sont fabriqués à partir de moules, sans cadre extérieur, et munis de charnières T.HI.R.D. en aluminium entièrement escamotées et conçues personnellement par l’équipe technique Wingamm, afin d’obtenir une intégration parfaite des différents éléments à la coque.

De plus, la résine polyester est employée directement pour la liaison entre la mécanique de base Fiat et la carrosserie monocoque : la cabine de conduite turinoise est enrésinée directement avec la cellule habitable, ce qui garantit un raccord parfait aussi bien dans la partie supérieure que dans les parties latérales, et évite de devoir procéder à des étanchéisations supplémentaires. De plus, l’image de continuité stylistique et l’intégration parfaites des divers composants sont assurées.

Également, la résine polyester joue un rôle primordial à l’intérieur du véhicule : lors de la réalisation et de l’assemblage du mobilier, ce dernier est non seulement vissé à la coque, mais il est aussi scellé et enrésiné à la carcasse intérieure afin de garantir le maximum de solidité. En conséquence, le silence est assuré lorsque le véhicule est en marche. Certains composants intérieurs sont eux aussi réalisés directement en résine : c’est le cas du cadre intérieur de la porte d’entrée, du lavabo du cabinet de toilette et du bac à douche, mais aussi, à l’avant du véhicule, des montants latéraux sur lesquels sont fixés les quatre leviers actionnés par des vérins à gaz qui assistent la montée/descente du lit de pavillon à pantographe.

L’extérieur

De style résolument automobile, l’aspect extérieur du Brownie présente des formes douces, et exploite toutes les possibilités offertes par la construction monocoque en résine polyester : la carcasse est compacte et personnelle, ses formes sont simplifiées par rapport à celles de la gamme supérieure Oasi, mais non sans une certaine personnalité.

À partir de la cabine de conduite Fiat, les designers Wingamm ont créé un panneau de carrosserie sinueux et caractérisé par trois éléments fondamentaux qui rompent les volumes. Le premier est le toit sur deux niveaux, conçu pour contenir le lit de pavillon parental à l’avant, sans interférer avec la hauteur utile intérieure. Le deuxième est un panneau simple et net, avec deux moulures en vagues : la moulure supérieure, qui vient de la cabine de conduite, est depuis des années l’élément distinctif de toutes les réalisations de l’entreprise véronaise ; la moulure inférieure, située à mi-hauteur, permet de personnaliser le panneau tout en contribuant à l’intégration de l’aile arrière semi-circulaire, de grandes proportions. Le troisième concerne les trappes traditionnelles de la marque, entièrement intégrées et réalisées en résine polyester, dotées de charnières escamotées T.HI.R.D. dernière génération et d’un système d’ouverture depuis l’intérieur. Ces dispositifs, ajoutés au graphisme très discret qui joue, là aussi, sur des formes douces, ainsi que le choix des baies à profil ultraplat Dometic S7 et à encadrement arrondi, donnent à l’ensemble un aspect résolument compact et presque sportif, si l’on sait regarder et apprécier le rapport entre les volumes et la mécanique de base.

La même simplicité et la même efficacité stylistique caractérisent la cloison arrière: elle se distingue par une sorte de cadre périphérique légèrement en saillie, elle dessine des formes douces qui laissent apparaître le cintrage du toit, conçu pour augmenter la hauteur utile centrale intérieure et empêcher en même temps que l’eau ne stagne sur le véhicule. Dans la partie inférieure, elle est ornée de groupes optiques circulaires à LED et du support de plaque d’immatriculation classique.

L’intégration de la partie avant à la cabine de conduite est quasiment parfaite : le monocoque est directement enrésiné au châssis-cabine original et ne présente aucun joint d’étanchéité ni de raccords apparents : l’effet obtenu est d’une harmonie et d’une compacité remarquables. Le mérite en revient sans conteste au choix de limiter au maximum la hauteur totale, et de reproposer, y compris pour la casquette avant, un profil extrêmement aérodynamique. D’une part, ce choix a impliqué de renoncer au grand toit ouvrant panoramique, de plus en plus répandu, mais de l’autre, il permet de reprendre à la perfection la forme marquée et pénétrante du pare-brise du Ducato, et de bénéficier de ses avantages évidents quant aux performances sur route et aux économies de carburant.

<p >Tous les trappes latérales, parfaitement intégrées à la coque, ont été réalisées sans cadres, et exploitent pleinement les possibilités offertes par les moules en résine polyester. Elles sont dotées de charnières T.HI.R.D. escamotées et de serrures intégrées avec commande intérieure, pour une continuité esthétique encore meilleure. En effet, bien que dotées de serrures automobiles, les trappes sont rigoureusement sans poignées : leur ouverture est commandée par des commandes intérieures similaires à celles qui sont utilisées sur les voitures, et qui permettent de commander l’ouverture du capot moteur ou du coffre à bagages arrière depuis l’intérieur. Dans ce cas, les commandes sont logées dans le cadre arrière des portes de la cabine ou de la cellule, elles sont donc invisibles et en même temps faciles à utiliser.

La peinture de la coque est proposée de série en blanc, et disponible en option dans toutes les variantes proposées par la mécanique de base Fiat, ce qui représente douze coloris : cinq mates (Blanc, Rouge Titien, Bleu Impérial, Ivoire Paganini, Blu Line) et sept métallisées (Bleu Lac, Golden White, Gris Aluminium, Gris Atlantic, Gris Fer, Noir, Rouge Profond). Pour les demandes de véhicules aux couleurs hors série, la cabine et la cellule seront entièrement peintes dans la teinte demandée afin d’assurer une continuité totale des couleurs sur tout le véhicule.

Le graphisme adhésif est plutôt discret. Il a été posé, avec le logo du fabricant, sur tous les côtés du véhicule ; en revanche, le code d’identification du modèle n’apparaît que sur les côtés. La coque est complétée par des baies Dometic S7, dotées d’un châssis en aluminium posé à fleur (cinq baies, dont quatre projetables et une coulissante) auxquelles s’ajoutent deux lanterneaux de 40×40 cm sur le toit.

La cabine de conduite

 

Parfaitement intégrée à la cellule, la cabine de conduite du Ducato bénéficie, sur cette installation, d’un pare-chocs avant argent métallisé.

La casquette avant, au design net et tranché, a des lignes douces qui s’harmonisent avec beaucoup de naturel à la mécanique de base. Le mérite en revient sans conteste à l’excellent travail réalisé en phase de conception de la coque, calibrée en tout et pour tout sur le style du châssis-cabine Fiat, ainsi qu’au procédé d’assemblage du monocoque et de la cabine, qui élimine tout type de scellement.

Grâce au châssis surbaissé AL-KO AMC, la cabine de conduite se trouve 22 cm plus haute que la cellule. Son équipement de série comprend les housses cabine coordonnées, l’ABS, l’airbag conducteur, le verrouillage centralisé par télécommande, les lève-vitres électriques, la bavette avant, les sièges cabine réglables et les vitres teintées.

À noter : lors de la commande du véhicule, il est possible de demander divers accessoires concernant le Fiat Ducato : motorisations de 148 et 177 CV, airbag passager, alternateur majoré 180A, antenne radio intégrée, boîte robotisée ComfortMatic, climatiseur (manuel ou automatique), régulateur de vitesse, feux de jour DRL (DailyRunningLights), ESP doté du système TractionPlus, pare-brise réfléchissant, rétroviseurs électriques, volant et pommeau de levier de vitesse en cuir. Pour ceux qui prévoient d’utiliser leur véhicule à la place de la voiture, le système Start&Stop éteint et rallume automatiquement le moteur en cas d’arrêt aux feux, ce qui diminue la consommation de carburant.

A l’intérieur, l’intégration à l’habitacle est réalisée à l’aide de moules polyester qui relient le pavillon Fiat à la casquette Wingamm. Le tout est personnalisé grâce à de jolis inserts matelassés et habillés de tissu assorti au rideau séparateur en arc de cercle, destiné à préserver l’intimité une fois à l’arrêt. Les accessoires de la cabine de conduite comprennent également trois poches pratiques en tissu, situées sous le lit de pavillon parental, faciles d’accès y compris pendant le voyage.

Enfin, le passage vers l’habitacle est plutôt aisé : malgré la présence du lit de pavillon parental, la hauteur utile minimum disponible est de 162 cm (maximum 188 cm) et la largeur, mesurée au niveau des repose-bras, est d’environ 28 cm.

On aura compris que la cabine originale garantit une parfaite accessibilité aux organes mécaniques, par le capot moteur (176×53 cm).

Un autre atout est la visibilité, identique à celle du châssis-cabine original, grâce au pare-brise (176×100 cm), aux vitres latérales (75×68,4 cm) et aux rétroviseurs à double optique (27×19 et 8×19 cm) dotés de bras de la longueur appropriée pour améliorer la vision, étant donné la largeur majorée de la coque. Le pare-brise est équipé de deux essuie-glaces de 66 et 56 cm.

Accès et ouvertures de service

L’accès est situé dans la partie centrale. La porte d’accès en résine polyester est réalisée directement par Wingamm.

La serrure automobile de la porte (la même que pour la cabine de conduite) et le verrouillage centralisé sont équipés de deux charnières escamotées T.HI.R.D. (182×66,5 cm dans la partie supérieure, 61,3 cm dans la partie inférieure à cause du passage de roue) ; à l’intérieur, le contre-moule en ABS contient un vide-poches à miroir et la poignée de courtoisie classique.

La porte est équipée d’un marchepied manuel Omnistep de 40×18 cm qui se positionne une fois ouvert à 32 cm du sol, atténuant le seuil d’entrée de l’habitacle, situé à 49 cm du sol. Le châssis étant surbaissé, il n’y a pas de marches intérieures. Dans tous les cas, une plaque en alu larmée antidérapante a été posée pour renforcer le bord.

A droite de la porte d’entrée se trouve la soute à gaz, bénéficiant de charnières escamotées T.HI.R.D. comme toutes les autres trappes, et du nouveau concept d’ouverture depuis l’intérieur. La place utile pour le rangement d’une bouteille de gaz de 10 kg et de 32x36x69 cm.

Entièrement moulée en résine polyester, la soute est située à 44 cm seulement du sol ; elle est équipée d’une trappe de 60×60 cm, de deux crochets de fixation de la bouteille, et du réducteur de pression classique à 30 Mbar. Trois grilles d’aération ont été ménagées dans le plancher.

À noter : le concept automobile d’ouverture, sans serrure extérieure : pour ouvrir la trappe, il suffit d’actionner le levier de déverrouillage situé dans la cabine de conduite, à l’intérieur du châssis de la porte de droite.

À gauche de la porte, la trappe d’accès au coqueron arrière à volume variable se déverrouille par un mécanisme inséré dans son châssis. Le coqueron présente deux ouvertures latérales de 120×70 cm (côté droit) et de 70×50 cm (côté gauche). Cet espace mesure 199 cm de profondeur et de 70 à 81 cm de largeur. La hauteur est variable : 30 cm minimum si l’on utilise les deux lits superposés arrière, et 120 cm maximum si l’on n’utilise que le lit du haut.

L’espace est également accessible de l’intérieur par une ouverture de 66×84 cm. Le seuil de chargement se trouve à 49 cm du sol. Il comprend une baie arrière (78×38 cm), une bouche de chauffage et un spot LED à col de cygne orientable.

La transformation des lits superposés en soute garage suppose d’enlever le matelas inférieur : il suffira ensuite de faire pivoter les deux planches qui supportent le lit (plus étroite au niveau du cabinet de cabinet de toilette, plus large vers le couloir et la penderie), et de les fixer en position verticale à l’aide des crochets fournis.

Le fond du coqueron a le même plancher que la cellule habitable. Devant la trappe d’accès latérale droite, il est protégé par une moulure antidérapante en aluminium larmée.

La cloison gauche reçoit la deuxième trappe d’accès au coqueron, munie elle aussi d’un mécanisme de déverrouillage intérieur dont la commande se trouve dans la cabine de conduite, à l’intérieur du montant de la porte de gauche. Elle reçoit également le compartiment d’accès au réservoir mobile du WC Thetford C200. Cette trappe est entièrement réalisée en polyester, équipée de charnières T.HI.R.D. (37×38 cm) et évasée dans la partie inférieure, exactement comme la porte d’entrée et la trappe arrière gauche, à cause de la proximité du passage de roue arrière.

Enfin, le panneau gauche comprend également la cheminée extérieure du boiler Truma, la prise de courant et le goulot de ravitaillement du réservoir d’eau potable.

Installations

Le stockage de l’eau est placé à l’extérieur du véhicule : pour ne pas occuper les coffres du séjour et abaisser en même temps le centre de gravité, les concepteurs Wingamm ont choisi de loger le réservoir d’eau potable et celui des eaux usées dans le bas de caisse.

Dans ce but, le réservoir d’eau potable (en polypropylène, capacité de 100 litres) et le réservoir des eaux usées (80 litres) ont été placés dans les longerons du châssis AL-KO. Ils sont logés tous les deux à l’intérieur de deux coques spéciales, réalisées en ABS, qui prélèvent l’air chaud provenant du chauffage du véhicule et protègent ainsi l’installation contre les rigueurs de l’hiver.

Le réservoir d’eau potable, avec son robinet latéral classique, est muni d’une pompe équipée d’un pressostat Shurflo Trail-King 7 qui débite jusqu’à 7 litres minute et qui est située dans le coffre arrière. L’installation hydraulique consiste en tuyaux Rilsan divisés par couleur suivant le contenu (rouge pour l’eau chaude, bleu pour l’eau froide), avec des raccords rapides John-Guest et des robinets monocommande Helix en acier inox finition chromé.

Les eaux de vidange sont canalisées à travers des bondes inox (de 35 mm de diamètre pour la cuisine, 50 pour la douche et 20 pour le lavabo), avec siphons anti-odeurs inspectionnables et tuyaux annelés jusqu’au réservoir des eaux usées. Celui-ci est logé dans la carcasse du bas de caisse et placé au dos de l’essieu arrière, afin de maintenir les poids en équilibre.

La vidange du réservoir des eaux usées a lieu en actionnant une vanne à bille dont la commande se trouve juste derrière la roue arrière gauche, en position un peu cachée. Les eaux de vidange s’écoulent au centre, dans la partie arrière du véhicule. À noter, dans le catalogue accessoires, que Wingamm propose deux options : la vidange avec vanne électrique, ou avec caméra de visée du regard vidange. La vidange du réservoir d’eau potable peut se faire à l’aide d’une commande extérieure. Pour vidanger l’eau de l’installation, utiliser le robinet installé à l’intérieur du coffre avant.

Enfin, les WC sont les Thetford C200 classiques à tasse pivotante, dotés d’un réservoir à cassette de 17 litres.

Le chauffage est assuré par un réchauffeur autonome au gasoil Webasto Airtop 3900 Evo, qui délivre une puissance maximum de 3.9 kW et un débit d’air de 136 mètres cubes/h. Il est installé au milieu dans le bas de caisse, et diffuse la chaleur grâce à une canalisation à cinq bouches, auxquelles il faut ajouter celles qui desservent le réservoir de remplissage et le réservoir des eaux usées de l’installation hydraulique.

Le panneau de commande du réchauffeur possède une fonction avec carburation spécifique pour l’utilisation en montagne. Il est placé à l’entrée, à côté de la penderie.

L’eau chaude sanitaire est fournie par un chauffe-eau classique à accumulation Truma B10 : alimenté au gaz, il a une capacité de 10 litres, une puissance de 1.5 kW, et il est installé à l’intérieur du coffre arrière. Ouverture dessus de 30×28 cm.

L’installation électrique est située en grande partie dans la cabine de conduite, à l’intérieur de l’embase du siège passager. Elle comprend une batterie supplémentaire AGM de 95Ah équipée d’un chargeur de batterie et d’un transformateur CBE CB 510.

La boîte à fusibles, située sur le côté, est accessible depuis la porte passager. Le disjoncteur différentiel est relié au réseau 220V et se trouve dans le coffre avant.

Le panneau de commande des appareillages électriques CBE PC150 est situé au-dessus de la porte d’entrée, au milieu. Son fonctionnement est simple et intuitif, et il permet de contrôler tous les appareillages grâce à trois boutons sur la droite, commandant l’interrupteur général, l’éclairage et la pompe à eau, et trois boutons sur la gauche, permettant de vérifier les batteries de la cellule, du moteur, et la capacité des réservoirs. Les informations sont affichées sur un panneau central à LEDS gradués.

L’éclairage intérieur, entièrement a LED, comprend deux spots LED pour le lit de pavillon avant, un tube LED et cinq spots circulaires installés dans l’espace profilé sous le lit de pavillon pour la zone séjour, un tube de 18 LEDS pour le bloc cuisine, deux spots LED pour la zone couloir/entrée installés au plafond dans un carter qui prolonge idéalement le lanterneau adjacent, un tube de 18 LEDS pour le cabinet de toilette et enfin, deux spots orientables, un pour chaque lit superposé arrière. Un plafonnier extérieur est disponible en option.

Toujours en ce qui concerne l’installation électrique, le Brownie 5.8 GL Sport possède deux prises intérieures de 12 V (pour le bloc cuisine et le cabinet de toilette) et une de 220V (cuisine).

L’installation du gaz se trouve dans la soute extérieure, qui peut recevoir une bouteille de 10 kg, choix cohérent étant donné que le chauffage est au gasoil. Il peut être utilisé pendant le trajet, rendant superflu l’interrupteur à inertie Secumotion (dans tous les cas disponible en option). Les trois vannes d’isolement, faciles d’accès, sont situées à la base du bloc cuisine, et desservent le réfrigérateur trivalent, le réchaud et le boiler.

Meubles et habillages

Entièrement rénovés à l’occasion de cette saison commerciale, les intérieurs version « Slim Condensed » se démarquent par leur ambiance extrêmement moderne, lumineuse et personnelle, avec une alternance agréable et actuelle de surfaces laquées beige et d’essences de bois blanchi aux nombreuses veinures. C’est le bon compromis entre des formes douces et anguleuses, résolument actuel, et qui contribue fortement à dilater les espaces intérieurs.

Le mérite en revient également aux concepteurs, qui ont choisi d’opter pour un plancher contrastant et d’abandonner la reproduction classique du parquet. En revanche, ils ont choisi de reproduire de grandes dalles style ardoise (Oxyd Gris), dans un agréable contraste chromatique des intérieurs.

Les intérieurs sont réalisés en contreplaqué multicouche mélaminé de 18 mm d’épaisseur. Les placards hauts, avec leur alternance de cadres blancs et de portes effet bois blanchi et peint, ont des poignées en aluminium satiné, des charnières en acier inox et un système de maintien par vérins à gaz.

Le dessus de table est ancré à la cloison et muni d’un pied repliable, permettant de mettre le lit en place. Épaisseur : 2,6 cm. La surface supérieure est traitée anti-rayure. Certains composants sont réalisés en résine polyester : c’est le cas du cabinet de toilette, équipé d’un grand lavabo rectangulaire de qualité.

Comme tous les véhicules Wingamm, le Brownie 5.8 GL Sport est disponible en six variantes d’habillages intérieurs : outre la variante du véhicule d’essai, les options sont « Paris » (blanc, rouge), « Londres » (blanc/beige/marron), « Berlin » (blanc/bleu clair/bleu foncé), « Rome » (cuir écologique noir décoré d’inserts en tissu beige et marron) et « Madrid » (microfibre blanche décorée d’inserts en microfibre café, effet marbre).

Le coussinage a des épaisseurs variables de 10 cm (assises) à 12 cm (dossiers) ; il est pratique et ergonomique. Les sièges dans le sens de la marche sont équipés d’appuie-tête et de ceintures de sécurité.

Le lit de pavillon, doté d’un mécanisme à pantographe avec quatre leviers et autant de vérins à gaz, a un sommier à lattes et un matelas Memory Foam de 10 cm d’épaisseur divisé en deux parties pour faciliter la montée/descente du lit, qui est par ailleurs extrêmement facile et précise.

Le même type de coussinage Memory Foam revêt les lits superposés arrière. Le sommier à lattes a été remplacé, pour ces lits, par une planche plus classique en contreplaqué, dédoublée pour le lit inférieur en vue de sa transformation en coqueron.

Le séjour

Basé sur la dînette traditionnelle, classique et fonctionnelle, le séjour du Brownie 5.8 GL Sport est conçu pour accueillir jusqu’à quatre personnes en les réunissant autour de la table de 95×60 cm ancrée à la cloison et équipée d’un pied escamotable.

Deux banquettes se font vis-à-vis, une de 91.5×42/36 cm (avant) et l’autre de 91×41 cm (arrière). La table est à 75 cm du plancher et laisse un espace de 23 cm environ pour les jambes. La hauteur de l’assise est donc de 49 cm.

La dînette est éclairée par une baie Dometic projetable S7 de 98×49 cm, munie d’un rideau de courtoisie, d’un store d’occultation et d’une moustiquaire plissée. Elle est surmontée de deux placards de 54x20x30 et 61x20x30 cm fermés par deux portes de 45×27 cm équipées de vérins de maintien et de charnières inox.

Entre les placards et le plafond, élégamment revêtu, il reste un espace libre apparent de 131x22x18 cm.
Le réservoir d’eau potable est situé sous le couvercle de la carcasse en ABS isolée et chauffée, ce qui a permis de libérer de la place dans le coffre avant : accessible par une ouverture de 39×35 cm, il abrite le disjoncteur différentiel, le robinet de vidange du réservoir dans un compartiment latéral, et un espace de rangement de 51x27x36 cm.

Le coffre arrière abrite le boiler et la pompe à eau. L’espace restant a permis de loger un tiroir de 28x33x11 cm extractible latéralement.

Les services

Le bloc cuisine est placé à l’avant, à côté de la dînette. Il mesure 117,5×61 cm.

Il est équipé d’un plan de travail anti-rayure de 26 mm d’épaisseur. Il comprend un évier Smev en acier inox de 36 cm de diamètre et de 12 de profondeur, un couvre-évier en bois faisant office de planche à découper, un robinet monocommande Helix en acier inox chromé et une bonde de vidange de 35 mm.

Juste à côté, sur la droite, se trouvé le réchaud à gaz Smev (47×36 cm). Il comprend deux feux 5 et 6 cm de diamètre placés à une distance de 22 cm (mesurée au centre), allumage piézo intégré et protection en verre affleurante.

Le plan de travail entre l’évier et le réchaud mesure 61×15.5 cm. Remarquons l’installation intelligente d’un rebord du bloc cuisine en résine polyester, pratique, hygiénique et facile à laver.
Le plan de travail du bloc cuisine est situé à 91 cm du sol. La partie inférieure abrite le réfrigérateur trivalent Dometic RMD 8501 : il s’agit de l’appareil dernière génération d’une capacité de 100 litres avec freezer incorporé, choix manuel de la source d’énergie et technologie LED.

À gauche, deux petits caissons de 42x22x33 et 42x22x30 cm renferment les vannes d’isolement du gaz, le tiroir à couverts classique (28.5x43x11.5 cm) et un espace supplémentaire de 33x18x33 cm créé derrière la soute à gaz.

Des rangements supplémentaires sont disponibles dans la partie supérieure : deux portes de 28×27 cm cachent deux petits placards hauts de 44x20x30 et 38x20x30 cm.

L’aération est appropriée grâce à la porte d’entrée adjacente et à une baie Dometic S7 coulissante de 66×46 cm.

Le cabinet de toilette est situé au centre, le long de la cloison gauche. Il est surélevé de 18 centimètres par rapport au plancher du véhicule, ce dénivelé étant dû à la présence du passage de roue arrière.

La porte est à battant de 166×43 cm. Le cabinet de toilette mesure 121×92 cm, avec une hauteur utile de 180 cm. Le bac à douche est thermoformé, muni d’une bonde de vidange de 50 mm de diamètre et de rainures pour faciliter l’écoulement de l’eau. Et surtout, il possède un meuble de salle de bains sous le lavabo, élégant et pratique, en bois/résine polyester.

Le lavabo est placé le long de la cloison et mesure 65x30x12 cm. Il possède un plan d’appui sur le côté, de 34×38 cm, un robinet monocommande Helix en acier inox chromé, et une bonde de vidange de 20 mm siphoïde.

La partie inférieure du meuble comporte un espace de rangement de 84x32x37 cm fermé par deux portes 30×33 cm. Les WC Thetford C200, équipés d’une tasse pivotante et d’un réservoir portable de 18 litres, se trouvent à côté.

D’autres rangements ont été aménagés au-dessus, avec un placard de 57.5x19x13 cm fermé par deux portes à miroir de 38.5×40 cm.

Le cabinet de toilette a donc une surface en miroir de 119×50 cm (qui, comme nous l’avons dit, ferme les placards hauts). L’aération est assurée par une baie Dometic S7 de 78×38 cm.

La douche, qui se trouve dans la même pièce, a été créée grâce à un rideau dont la tringle est fixée au plafond, et surtout grâce à la colonne équipée. Celle-ci mesure 95×60 cm, elle est dotée d’un mitigeur monocommande et d’une douchette avec flexible. Elle est facile à utiliser y compris pour les personnes corpulentes.

Le cabinet de toilette comprend également des compléments d’ameublement pratiques tels que le porte-serviettes, le porte-papier toilette et le porte-verre, fournis de série.

Zone lit et armoires

Positionné à l’avant, le lit de pavillon parental est placé dans le sens de la longueur. Pendant le jour, c’est une présence discrète et presque imperceptible : grâce à son mécanisme à pantographe, il se plie en son milieu en suivant la ligne du plafond, la hauteur libre en dessous est de 188 cm, et il permet d’accéder facilement à tous les placards avant.

Il est facile à abaisser, après avoir enlevé les appuie-têtes des fauteuils cabine ou les avoir fait pivoter. Il descend sur le séjour sans effort et offre en quelques secondes un lit de 191×134 cm, avec une hauteur sous plafond de 69 cm. Il se trouve à 146 cm du plancher.

Le lit est équipé d’un sommier à lattes et d’un matelas Memory Foam de 10 cm d’épaisseur. La zone est éclairée par le lanterneau du toit de 40×40 cm, et par deux liseuses à LED situées à l’avant.
Lorsque le lit est ouvert, il couvre largement la zone séjour et celle du bloc cuisine, mais il laisse une hauteur utile sous pavillon de 124 cm, ce qui permet, au moins en partie, d’utiliser le réchaud ou la banquette arrière de la dînette. En revanche, la porte d’entrée centrale est entièrement dégagée.

Les lits superposés, disposés transversalement en queue, ont une longueur de 198 cm et une largeur variable de 67 cm au minimum et 84 cm au maximum.

Ils sont munis de matelas Memory Foam de 10 cm d’épaisseur, et possèdent chacun une liseuse à LED orientable et une baie Dometic S7 de 78×38 cm.

Le lit du haut, situé à 134 cm du sol, est situé à une hauteur sous plafond de 67,5 cm. Pour le lit du bas, les valeurs sont de 44 et 75 cm respectivement.

Comme nous l’avons dit, ce dernier peut facilement se transformer en un vaste coqueron garage : dans ce cas, le passage intérieur vers l’espace de chargement est de 84×66 cm.

La penderie est placée face au cabinet de toilette, à côté des lits superposés. Elle est éclairée par un lanterneau de 40×40 cm et par deux spots LED insérés dans un carter qui la prolonge idéalement. Ses dimensions sont 115x51x53 cm.

Elle possède une porte de 107×34 cm et elle est partagée en plusieurs compartiments : un supérieur destinée à la penderie proprement dite, un inférieur comprenant deux tiroirs (de 43x28x12 cm chacun) et un petit compartiment en dessous, de 17x53x36 cm, qui a été réalisé en utilisant l’espace restant dû à la présence du passage de roue arrière droit.

Aménagement intérieur et disposition des installations techniques

Donnés tecniques

Wingamm Brownie 5.8 GL Sport
Dimensions et places
Typologie Profilé
Dimensions 589x215x268 cm
Places homologuées Carte Grise 5
Couchages 4
Places dans le sens de la marche avec ceinture de sécurité 4 + 1 sens opposé à la marche
Châssis
Porteur Fiat Ducato 33 L avec châssis non-standard AL-KO AMC
Empattement 363.4 cm
Porte-à-faux avant 94.8 cm
Porte-à-faux arrière 129.9 cm
Motorisation de base 2.3 Multijet – 130 ch Euro 5
Motorisations en option 2.3 Multijet TGV – 148 ch Euro 5
3.0 Multijet Power – 177 ch Euro 5
Traction avant
Accessoires de série ABS, lève-vitres électriques, verrouillage centralisé par télécommande, airbag conducteur, bavettes avant.
Poids total en charge kg 3500
Poids déclaré à vide kg 2700
Charge utile kg 800
Coque
Carrosserie Monocoque composé d’une double carcasse en résine polyester (3 mm extérieur, 2 mm intérieur) isolée avec du polyuréthane expansé de 25 mm. Portes et trappes moulées directement en polyester sans cadres, charnières T.HI.R.D. escamotées, serrures escamotées pour les trappes latérales ouvrant depuis l’intérieur. Feuillards et pare-chocs arrière moulés en un corps unique avec la coque en résine polyester.
Épaisseurs plancher/cloisons/toit mm 30/30/30
Garage ou coquerons Coqueron arrière à volume variable de 199×70/81×30/120 cm accessible par une trappe latérale à droite (120×70 cm) et une à gauche (70×50 cm) avec un seuil de chargement à 49 cm du sol. Plancher en linoléum, renfort de plaques en alu larmées pour l’accès latéral droit, chauffage par une bouche dédiée, éclairage par spot LED orientable. Accès intérieur 84×66 cm.
Portes et baies Porte monobloc en résine polyester équipée de charnières T.HI.R.D. escamotées, serrure de sécurité électrique à télécommande, contre-moule intérieur en ABS muni d’une poignée et d’un vide-poches, marchepied manuel Omnistep. Cinq baies Seitz Dometic S7 dont quatre projetables (1 coulissante). Deux lanterneaux au toit de 40×40 cm.
Installations
Gaz Soute extérieure en résine polyester pour une bouteille de 10 kg, réducteur de pression 30 Mbar, trois vannes d’isolement situées sous le bloc cuisine.
Chauffage et boiler Chauffage Webasto Airtop Evo 3900 alimenté au gasoil et installé dans le bas de caisse. Canalisation intérieure à cinq bouches. Chauffe-eau à accumulation Truma B10 alimenté au gaz
Électricité Batterie supplémentaire AGM 95Ah, chargeur de batterie CBE CB510, panneau de commande des appareillages électriques CBE PC150, éclairage intérieur à LED par des spots et des tubes, deux prises intérieures 12V, une 220V.
Eau Réservoir d’eau potable 100 litres, réservoir eaux usées 80 litres, situés tous les deux dans le bas de caisse dans des coques isolées et chauffées. Pompe à eau Shurflo Trail-King 7 équipée d’un pressostat. Principaux composants de l’installation : tuyaux Rilsan et raccords rapides John-Guest, robinets monocommande en acier inox Helix, vidanges siphoïdes, WC Thetford C 200 de 17 litres avec tasse pivotante.
Prix et accessoires
Prix de base Euro 62.436
Prix du modèle testé
Incluant : climatiseur manuel (1 331 €), sièges cabine avec repose-bras (181,5 €), couvre-évier sérigraphié en bois (60,5 €).

Total véhicule à CamperOnTest 64 009 Euros

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre avis
Construction
Mécanique de base
Fiat Ducato 33 L avec châssis AL-KO AMC pour un poids total de 3500 kg
Sécurité
De série ABS et airbag conduite. En option : airbag passager, régulateur de vitesse, ESP et système Traction Plus.
Volumétrie et masses
Dimensions contenues, empattement moyen/long, porte-à-faux extrêmement réduits. Hauteur limitée à 270 cm, profil avant aérodynamique, bon équilibre des poids.
Coque et matériaux
Monocoque en résine polyester à double carcasse isolée avec du polyuréthane expansé, portes et trappes moulées directement en résine polyester équipées de charnières dernière génération escamotées et de serrures automobiles à commande intérieure.
Assemblage et finitions
Parfait assemblage à la cabine assuré par l’enrésinement, aucun raccord extérieur.
Composants
Porte d’entrée et trappes réalisées en résine polyester sans cadres. Charnières escamotées, serrures de qualité auto. Baies ultra-plates Seitz Dometic. Lanterneaux au toit un peu simples.
Installation hydraulique
Plutôt soignée, elle a de bonnes caractéristiques : pompe à eau et robinets de qualité, raccords John-Guest et siphons. Améliorations à faire : la position de la vanne de vidange du réservoir des eaux usées et le parcours extérieur d’un (court) segment pour l’eau potable.
Installation électrique
Batterie supplémentaire fournie de série, composants entièrement CBE, éclairage entièrement à LED. Améliorations à faire : le nombre de prises électriques à l’intérieur du véhicule.
Gaz
Soute bien réalisée, entièrement en résine polyester, facile d’accès. Étant donné que le chauffage est au gasoil, une seule bouteille est prévue, ce qui pourrait avoir une incidence sur l’autonomie générale dans les voyages longue distance.
Chauffage
Webasto Airtop Evo 3900 plus qu’approprié à la volumétrie de l’habitacle. Canalisation bien développée et conçue pour desservir également les réservoirs. Panneau de commande du réchauffeur simple.
Mobilier et ameublement
Mobilier moderne et original, en règle générale suffisamment soigné, quelques finitions pourraient être améliorées. Absence d’aérations pour les placards du haut
Coussins, matelas et habillage
Bonne qualité, bonne consistance des mousses et des épaisseurs. Choix entre 6 fantaisies de tissu, matelas des lits Memory Foam.
En voyage
Facilité de conduite
Agile et compact, il se conduit et répond aux commandes comme un grand monospace.
Confort des places assises
Fauteuils avant réglables, mais les repose-bras sont en option. La banquette arrière dans le sens de la marche n’est pas très large pour deux, mais elle est pratique dans tous les cas, grâce au dossier correctement incliné et aux appuie-têtes.
Vue panoramique
Optimale pour ceux qui voyagent dans la cabine de conduite, plus que bonne pour les passagers arrière, même si le dénivelé marqué cabine/habitacle, avec cette zone plus basse de 18 cm, ne permet pas une grande vue à l’avant. Bonne vue latérale.
Climatisation
Climatisation cabine en option. En compensation, le chauffage Webasto peut tout à fait être utilisé pendant les trajets, en hiver.
À l’arrêt
Séjour
Dînette classique plutôt compacte mais accueillante, avec un espace à vivre suffisant. Table de bonnes dimensions, banquettes ergonomiques.
Lits
Lit de pavillon parental pratique, stable et bien conçu. Hauteur utile importante, préparation correcte. Lits superposés arrière de largeur variable, matelas de qualité mais sans sommiers à lattes.
Cuisine
Compacte, mais bien organisée et pratique, avec des espaces de rangement suffisants. Hotte aspirante en option. Plan de travail honnête. Frigo dernière génération de 100 litres, aération correcte.
Cabinet de toilette
Bien réalisé, habillé mixte bois/polyester. Grand lavabo très pratique, bonne position des WC pivotants, soin apporté aux finitions, aux espaces de rangement et à l’aération.
Douche
Intégrée dans le cabinet de toilette, dimensions normales, bonde de vidange majorée et colonne équipée. Séparation assurée par le rideau classique avec tringle fixée au plafond
Dégagements et circulation dans l’habitacle
Véhicule plus grand dedans que dehors : la position centrale de la porte permet de transiter facilement de et vers l’habitacle. Largeur intérieure suffisante, attention seulement aux marches du cabinet de toilette et de la cabine, qui sont plutôt hautes.
Capacité de rangement
Bien calibrée par rapport aux exigences de l’équipage : une coffre libre, divers caissons, une penderie de dimensions correctes et deux tiroirs disponibles.
Coquerons et garage
Le coqueron arrière à volume variable n’est pas véritablement un garage, mais il peut largement contenir trois vélos. Il est très accessible, bien fait et facile à nettoyer. Il mériterait une meilleure note, si ce n’était que sa transformation oblige à enlever le matelas du bas.
Gestion du véhicule
Capacité de chargement et charge utile
Elle est vraiment importante : le châssis AL-KO permet au Ducato 33L de transporter largement les 3,5 tonnes prévues, avec une marge utile d’environ 800 kg.
Autonomie / stockage
Dans la moyenne de la typologie, mais il faut toujours compter avec les centimètres disponibles. Bonne autonomie électrique, peut-être pas vraiment large en ce qui concerne l’eau et surtout le gaz, cette dernière étant un facteur important dans les voyages longue distance
Facilité d’entretien
Accessibilité aux organes mécaniques originaux. Installation plutôt concentrée et assez facile d’accès. Réservoirs et chauffage Webasto accessibles uniquement depuis l’extérieur
Rapport prix/prestations
Véhicule produit artisanalement, il est largement personnalisable aussi bien dans le fond (mécanique, accessoires) que dans la forme (peinture extérieure) et peut même remplacer une automobile. L’excellent usinage du monocoque est une garantie de longue durée.

Ce qui nous a particulièrement convaincus…

Le monocoque en résine polyester est extrêmement bien réalisé, fluide, brillant et élégant. L’usinage est toujours soigné, les différents éléments sont réalisés sur mesure avec une grande précision. C’est le cas, par exemple, de la porte d’entrée, de la trappe latérale droite du coqueron et de la trappe du compartiment WC, profilés en fonction de la présence du passage de roue arrière. L’adoption de charnières entièrement escamotées T.HI.R.D. et l’absence de poignées extérieures augmente la fluidité de la carrosserie, déjà remarquable par ses formes fuyantes et douces.

Concernant la mécanique de base, le rapport est excellent, avec des porte-à-faux extrêmement limités, un long empattement et une grande stabilité. L’adoption du châssis surbaissé, associé au monocoque en résine polyester, en fait un véhicule silencieux, stable et extrêmement performant. Le mérite en revient sans conteste à la ligne superbement aérodynamique, à la hauteur et à la largeur limitées, mais aussi aux motorisations puissantes (minimum 130 cv).

Grâce au châssis AL-KO AMC, la hauteur du sol est vraiment réduite : 49 cm, effectivement, ce n’est pas beaucoup. Cela garantit un accès facile au véhicule même sans l’aide du marchepied extérieur. Face à un encombrement total limité à moins de 270 cm, la hauteur intérieure est toujours correcte, même sous le lit de pavillon.

À l’intérieur, les espaces sont magnifiquement exploités : bien en dessous des six mètres de longueur, il y a quatre couchages toujours prêts, un cabinet de toilette et une cuisine très pratiques, un penderie de bonnes dimensions et la possibilité d’utiliser le lit superposé du bas comme coqueron/garage, ce qui augmente les possibilités offertes par cet aménagement.

Le mobilier intérieur, comme tous les Wingamm de dernière génération, est extrêmement tendance : lumineux, moderne et personnel, il identifie le modèle et aide à dilater les espaces, avec un bon équilibre par rapport à la largeur réduite de 215 cm.

Les installations sont plutôt complètes et les composants souvent de qualité : le choix du chauffage au gasoil de 3.9 kW a permis d’économiser sur l’autonomie du gaz et d’obtenir des espaces supplémentaires. Éclairage entièrement à LED, installation électrique CBE et batteries de services, installation hydraulique généralement bien réalisée, c’est ce que l’on s’attend à trouver sur un véhicule de ce niveau.

Depuis des années, le lit de pavillon est un modèle pour toute la catégorie : stable, pratique, très facile à descendre ou à remonter au plafond, il est vraiment bien réalisé et comprend tout, du sommier à lattes aux matelas Memory Foam.

La charge utile est toujours élevée et permet d’installer d’éventuels accessoires en toute tranquillité.

Enfin, possibilité intéressante de demander le véhicule dans tous les coloris proposés par le catalogue Fiat, avec un choix de 12 teintes.

Ce qui pourrait être amélioré…

En ce qui concerne l’installation hydraulique, le choix de placer les réservoirs sous le plancher dans des coques chauffées est excellent et permet à la fois d’abaisser le centre de gravité et de libérer des espaces précieux de rangement. Ce qui est moins convaincant, c’est le choix de faire traverser sous le véhicule, sans protections ni isolation, les tuyauteries d’alimentation en eau potable qui arrive directement du goulot latéral, et qui pourrait geler dans des conditions climatiques particulièrement dures.

Toujours lié à l’installation hydraulique, la commande de vidange du réservoir des eaux usées est dans une position plutôt malaisée, à l’intérieur du passage de roue arrière gauche, ce qui la rend difficile à atteindre. Mais surtout, elle est constamment sale à cause des projections soulevées par le pneumatique adjacent.

À l’intérieur, la construction du mobilier mériterait un peu plus d’attention concernant les éléments moins visibles : le bas des coffres est en simple couche multicouche brute, aspect qui détonne par rapport au soin général apporté au mobilier, qui est résolument bon.

Les lits superposés n’ont pas de sommiers à lattes : certes, cette solution permet d’économiser quelques centimètres au profit de la hauteur sous plafond, mais elle semble peu cohérente par rapport au niveau du véhicule. De plus, la transformation des lits superposés en coqueron à volume variable suppose d’éliminer le matelas du bas, et cet aspect n’est pas particulièrement pratique.

Certains éléments inclus dans la ligne des accessoires mériteraient d’être proposés de série : notamment le climatiseur et le double airbag pour la mécanique de base, la hotte aspirante et le couvre-évier pour la cellule habitable.

En conclusion

Rare exemple de profilé monocoque en résine polyester associé au châssis surbaissé AL-KO AMC, le Brownie 5.8GL Sport est probablement unique en son genre. Née pour représenter le marchepied d’accès au monde Wingamm, la série MiniLine, qui comprend la caravane Rookie et trois profilés Brownie (5.0, 5.8N et 5.8GL Sport) a su évoluer et se développer rapidement en associant aux contenus de départ (monocoque en résine polyester, châssis AL-KO), une liste de plus en plus longue de spécificités techniques et stylistiques particulièrement évidentes dans la gamme 2011-2012, forte d’un restyling marqué des intérieurs, modernes, personnels et lumineux.

Il fait moins de six mètres de longueur, il n’est guère plus haut que la caisse fourgonnée originale (4 cm de différence, 265/269 cm), sa largeur est limitée à 215 cm : le Brownie 5.8 GL Sport s’adresse à une famille de quatre personnes à la recherche d’un véhicule particulier : agile et nerveux, accueillant et moderne, facile à conduire et à garer, certes, mais aussi et surtout, pratique et facile à vivre pour l’équipage au complet, sans transformations jour/nuit.

C’est un véhicule que l’on remarque, avec son profil extérieur filant et personnel, plus léger que celui de son grand frère Oasi mais tout aussi identifiable, avec ses intérieurs clairs et tendance, la belle qualité, un monocoque en résine polyester vraiment bien usiné, un châssis surbaissé, des installations soignées et des composants de qualité : il a le mérite de convenir à une famille dynamique en offrant un prix attractif et tout ce qui est réellement utile, avec des espaces intérieurs bien exploités et exploitables, capables d’associer quatre couchages et quatre places à table toujours prêtes, un bloc cuisine complet et fonctionnel, un cabinet de toilette suffisamment grand et bien équipé, une douche non séparée mais pratique et des rangements bien organisés grâce à un coffre, une penderie, deux placards, autant de tiroirs et divers caissons faciles à utiliser.

Destiné à ceux qui souhaitent emporter en vacances ce qui est nécessaire au voyage, et non pas toute la maison, il peut être largement personnalisé grâce à une vaste ligne d’accessoires, aussi bien pour la mécanique de base que pour la cellule habitable. Étant donné le calibre du véhicule, certains équipements de la cellule mériteraient d’être proposés de série : notamment le climatiseur, le double airbag avant, la hotte aspirante ou le couvre-évier/planche à découper, composants qui existent aujourd’hui sur la grande majorité des véhicules.

Références et contacts du fabricant


Wingamm – Turri e Boari S.n.c.

Rue Leonardo da Vinci 1 – Arbizzano di Negrar – VR
Tel. 045 75 13 715 – Fax 045 60 20 478 – E-mail: info@wingamm.com
www.wingamm.com

Gallerie d’images

On remercie pour la collaboration: La vie on road
Rue Nassar 40 – 37026 Settimo di Pescantina (VR)
Tel. 045 67 50 108 – Fax 045 6750491 – E-mail: info@lavieonroad.it
http://www.lavieonroad.it/

Michel

Comments are closed.