April 24, 2019

4Motion and Emotion, Mouvement et Émotion. Le premier est donné par le système 4×4 aujourd ‘hui célèbre et conçu par Volkswagen, associé au plus puissant des moteurs disponibles, le 2.0BiTDI de 180 CV. La deuxième est donnée par l’alliance entre une mécanique de base aux performances exceptionnelles et une cellule monocoque en résine polyester qui rehausse harmonieusement sa fluidité, son style et sa propension au mouvement. Le tout, enfin, lié à des dimensions particulièrement compactes à l’extérieur, mais non à l’intérieur, offrant une sensation inusitée d’espace grâce à une savante exploitation des centimètres disponibles. Élégant, compact, unique, Micros. Héritier d’une lignée heureuse qui a commencé il y a vingt ans déjà avec le mythique Ibis, puis qui s’est poursuivie avec le Performer, Micros représente aujourd’hui comme hier un cas unique sur le marché. Il fait un clin d’œil à ceux qui voudraient un véhicule de loisirs comme le maillon de liaison idéale entre l’automobile et le camping-car, offrant les mêmes prestations qu’un monospace et assurant tout le confort et les commodités propres aux véhicules de grandes dimensions. Le design extérieur est résolument automobile et façonne la cellule d’habitation, comme une filiation organique de la cabine de conduite, et l’intérieur est accueillant, moderne et fonctionnel : la technique de construction du Micros est excellente, c’est un véhicule qui mérite d’être découvert tranquillement et surtout, qui mérite d’être conduit. Le voici donc à l’essai.

La mécanique

Le Wingamm Micros 4Motion est installé sur le châssis-cabine transformé du Volkswagen Transporter T5 : doté d’un châssis standard avec empattement de 300 cm, il est accouplé au puissant moteur 4 cylindres 2.0BiTDI de 180 CV (132 kW) : cette unité ultra moderne de 1968 cm3, dotée d’injection Common Rail et offrant un couple de 400NM, est associée à une boîte manuelle à six rapports + marche arrière, et surtout à la traction intégrale 4Motion qui redistribue en temps réel la force motrice du véhicule sur les quatre roues, ce qui assure tenue de route et sécurité et permet au Micros 4Motion de prendre des montées jusqu’à 37°.

Le T5 4Motion est utilisé, comme on l’a dit, en version châssis-cabine avec empattement de 300 cm : ce choix permet de répartir la longueur totale de 530 cm entre un porte-à-faux avant de 88 cm et un arrière de 142 (soit 47,3 % de l’empattement), et permet d’avoir un angle arrière de 14° grâce aux jantes majorées et aux pneumatiques 225/60R17C proposés dans la configuration M+S (boue et neige) pour une meilleure tenue de route hors piste.

Toujours en ce qui concerne les dimensions, le Micros 4Motion a une largeur totale hors tout limitée à 212 cm (199 centimètres disponibles à l’intérieur), et une hauteur maximale hors tout qui atteint les 289 cm. Par ailleurs, la hauteur utile intérieure est de 193 cm (dans la partie arrière de l’habitacle), et dans la partie avant, au niveau du lit de pavillon parental, la hauteur utile varie de 188 au maximum à 161 cm au minimum, cette dernière dimension à proximité du passage vers la cabine. Enfin, la hauteur avant, mesurée au centre du pare-chocs, est de 31 cm ; même valeur – 32 cm – à l’arrière.

La coque

Le Micros 4Motion utilise le châssis Volkswagen version longerons standard : cette structure robuste supporte le plancher, un panneau sandwich de 50 mm d’épaisseur caractérisé par un double revêtement intérieur et extérieur en résine polyester, une isolation en polyuréthane et un plancher recouvert de linoleum.

Dénommé « Floor Confort System », ce type de plancher est l’une des innovations introduites par Wingamm dans sa production 2013. Il offre les avantages d’un véritable plancher chauffant : la structure sous le sol est parcourue par un réseau de canalisations qui reçoivent l’air chaud provenant directement du système de chauffage centralisé Webasto. De cette manière, la structure et ses composants internes maintiennent une température agréable en toute saison, surtout en hiver.

La cellule est le point fort et la fierté de toute la production Wingamm. Elle est de type monocoque en résine polyester, réalisée en un seul moule par stratification d’un revêtement extérieur de 3 mm, d’une isolation en polyuréthane expansé de 25 mm, et d’un revêtement intérieur de 2 mm. La structure ainsi créée, qui est autoporteuse, assure une solidité et une rigidité excellentes sans points d’assemblage ni scellements, ce qui la rend insensible aux plus redoutables des ennemis : les infiltrations d’eau.

La finition intérieure de la coque est réalisée en revêtement de mousse matelassée. Concernant la zone du lit de pavillon (plafond et cloisons latérales) et du lit parental arrière (également plafond et cloisons latérales), le revêtement est un élégant tissu lavable, matelassé et très agréable au toucher.

Pour la continuité de style, les mêmes revêtements habillent toute la zone du lit de pavillon, qui est préformée et caractérisée par un jeu élaboré de formes, intégrant les spots d’éclairage à leds.

Chaque composant de la cellule – pas seulement le monocoque – est réalisé en polyester, à commencer par le pare-chocs arrière et les feuillards latéraux, ces derniers étant intégrés directement dans la cellule monolithique, ce qui garantit la résistance et la continuité de style. Les autres vrais points forts sont la porte et les trappes, réalisées également en résine polyester et sans encadrements : en effet, comme dans la meilleure tradition nautique, les butées sont fabriquées directement en moules. Valeur ajoutée supplémentaire : les solides charnières intérieures T.HI.R.D. (Total Hidden Rotation Device), et depuis cette année, le système inédit et exclusif de verrouillage centralisé Safety Block System, avec ouverture électrique de toutes les ouvertures de service (à l’exception de la trappe d’accès au réservoir amovible Thetford).

Par ailleurs, la résine polyester a été utilisée directement pour l’assemblage entre la mécanique de base et la carrosserie monocoque : en effet, le châssis turinois est enrésiné directement à la cellule habitable, ce qui garantit un raccord parfait aussi bien dans la partie supérieure que sur les côtés, sans avoir à procéder à des scellements supplémentaires. Le résultat donne une image de belle continuité de style et de parfaite intégration entre les deux éléments.

Le mobilier est non seulement vissé à la coque, mais il est également scellé par un scellant structurel spécial qui élimine les vibrations et les bruits. En conséquence, le silence est assuré lorsque le véhicule est en marche.

Certains composants intérieurs sont également réalisés en résine polyester : c’est le cas du chambranle de la porte d’entrée, du lavabo, du sol de la douche et du cabinet de toilette, tous fabriqués directement par l’entreprise véronaise. En phase de conception, il a été prévu de placer tous les réservoirs d’eau sous estrade : installés à l’intérieur du châssis Volkswagen grâce à l’exploitation des interstices entre les traverses, comme dans le cas du réservoir d’eaux usées ou du porte-à-faux latéral (réservoir d’eau potable), ils sont logés dans deux coques moulées en résine polyester, isolées et chauffées par la canalisation du véhicule. Il en est de même pour la soute latérale gauche, conçue pour les objets longs et moulée elle aussi en fibre de verre, ainsi que pour la soute arrière dont l’accès se fait en rabattant le pare-chocs.

L’extérieur

Véritable maillon de liaison entre le monospace et le camping-car, le Micros est un profilé compact, moderne, racé, possédant des caractéristiques automobiles marquées.

La savant usinage de la résine polyester, véritable fleuron de la Maison Wingamm, a permis aux designers d’allier aux formes modernes du châssis-cabine Volkswagen une cellule élégante, dynamique qui n’alourdit pas les formes, mais fait tout au contraire pour les mettre en valeur.

En effet, le monocoque en fibre de verre reprend en tout et pour tout le style du Transporter, assurant une continuité de style impeccable grâce à une parfaite intégration et au prolongement des critères stylistiques.

En effet, la carrosserie reprend à la perfection toutes les moulures qui caractérisent le châssis-cabine original, des moulures inférieures du bas de caisse jusqu’à l’échancrure centrale dont le profil, à l’arrière, se fait fuyant pour se raccorder à la cloison arrière.

La ligne du panneau latéral est résolument fluide et racée, même avec la casquette avant qui abrite le lit parental de pavillon : parfaitement dissimulée, elle représente un motif réussi « en cascade » qui démarre d’une échancrure latérale de la coque et suit trois directrices principales, reliant les montants latéraux de la cabine de conduite, l’avant et le pare-brise et pour finir, quasi imperceptible vu de côté, l’aileron central qui reçoit la baie Dometic desservant le lit à pantographe.

Toutes les trappes latérales, parfaitement intégrées à la coque, sont installées sans cadres et exploitent pleinement les possibilités offertes par les moules en résine polyester. Elles sont munies des charnières intérieures T.HI.R.D. dont nous avons déjà parlé et, depuis cette année, de serrures intégrées électriques « Safety Block System » reliées au verrouillage centralisé du véhicule : une seule clé et une seule télécommande pour gérer toutes les ouvertures de service, et profiter en roulant de la fonction « auto-close » pour le verrouillage automatique de toutes les portes et trappes lorsque le véhicule est en marche (sauf la soute arrière et la trappe d’extraction du WC Thetford).

En conséquence, les trappes de la soute à gaz et de la soute latérale gauche ne possèdent pas de poignées ; celles-ci sont remplacées par un minuscule interrupteur électrique étanche qui commande leur éventuel déverrouillage. La porte de la cellule possède les mêmes serrures Volkswagen que la cabine de conduite, ce qui augmente encore l’impressionnante continuité de style.

Enfin, la cloison arrière dessine un contour supérieur légèrement en saillie qui reçoit le troisième feu stop à leds et la baie S7 du cabinet de toilette : la forme du moule se termine par deux moustaches descendantes, qui tombent au même niveau que les moulures latérales supérieures que l’on trouve sur le panneau latéral, et qui contribuent à briser efficacement les volumes déjà réduits. La partie inférieure de la queue, plus linéaire, reçoit les groupes optiques originaux du châssis-cabine, intégrés dans un moule qui comprend également le porte-plaque et qui donne accès à la soute arrière sous le plancher, facilement rabattable.

La coque est entièrement blanche, mais elle est adoucie par les formes et les moulures présentes. De fait, le graphisme est extrêmement discret et a pour seule fonction de personnaliser le véhicule avec le nom du fabricant, que l’on trouve sur tous les côtés.

À noter que pour ce qui concerne l’aspect extérieur, il est possible de choisir non seulement la couleur de certains éléments (pare-chocs avant et arrière), mais aussi et surtout de toute la cellule d’habitation, proposée de série dans le blanc classique Bianco Candy mais disponible dans les 16 teintes proposées dans le nuancier Volkswagen (dont 9 métallisées et 7 pastel).

Il ne manque certes pas de baies Dometic S7 dotées d’un châssis en aluminium posé à fleur (quatre baies toutes projetables) auxquelles s’ajoute le lanterneau au toit 40×40 cm desservant le lit de pavillon et le bloc cuisine voisin. Proposé de série avec un Dometic MiniHeki, le Micros peut être équipé, comme l’exemplaire essayé dans ce numéro de CamperOnTest, d’un Fiamma Turbovent fonctionnel avec ventilateur/extracteur et thermostat à réglage automatique. En option : le porte-bagages et son échelle, et le porte-vélos arrière Thule, tous deux en aluminium.

La cabine de conduite.

Parfaitement intégrée à la cellule, la cabine de conduite du Transporter bénéficie, sur cette installation, d’un pare-chocs avant peint dans le même Blanc Candy que la coque.

La casquette cabine avant, au design net et tranché, a des lignes souples qui s’harmonisent avec beaucoup de naturel à la mécanique de base.

Merito, senza dubbio, sia dell’ottimo lavoro svolto in sede di disegno della scocca, davvero calibrata in tutto e per tutto sullo stile del cabinato Volkswagen, sia del già citato processo di unione tra monoscocca e cabina che elimina di fatto ogni tipo di sigillatura a vista.

Le mérite en revient sans conteste à l’excellent travail réalisé en phase de conception de la coque, calibrée en tout et pour tout sur le style du châssis-cabine Volkswagen, ainsi qu’au procédé d’assemblage du monocoque et de la cabine, qui élimine tout type de scellement apparent.

La cabine de conduite, séparée du reste de l’habitacle par une marche de 16 cm, bénéficie d’un équipement de série complet : ABS, ASR, ESP, double airbag, climatiseur, verrouillage centralisé par télécommande, vitres et rétroviseurs électriques avec dégivrage, fauteuils réglables dotés d’accoudoirs, sellerie d’appuie-têtes, volant et levier de vitesse en cuir, vitres teintées.

À l’intérieur, l’intégration à l’habitacle est réalisée à l’aide de moules thermoformés qui relient le pavillon Volkswagen à la casquette Wingamm. Le tout est personnalisé grâce à de jolis ajouts matelassés et habillés de tissu. Les accessoires de la cabine de conduite comprennent également trois poches pratiques en tissu, situées sous le lit de pavillon parental, faciles d’accès y compris pendant le voyage.

Enfin, le passage vers l’habitacle est plutôt aisé : malgré la présence du lit de pavillon parental, il reste une hauteur utile disponible de 121 cm et une largeur, mesurée au niveau des accoudoirs, d’environ 18 cm.

On aura compris que la cabine originale garantit une parfaite accessibilité aux organes mécaniques, par le capot moteur de 185×66 cm qui laisse une ouverture de 165×28 cm.

Un autre atout convainquant est la visibilité, identique à celle du châssis-cabine original, rendue possible grâce au pare-brise (165/145×95 cm), aux vitres latérales (84×55 cm) et aux rétroviseurs (25×15 cm) dotés de bras de la longueur appropriée pour améliorer la visibilité, étant donnée la largeur majorée de la coque.

Le pare-brise est équipé de deux essuie-glaces de 60 cm. Soulignons que le Transporter 2.0BiTDI 4Motion est équipé de pneumatiques 225/60R17C avec bande de roulement M+S (boue et neige), et de deux batteries moteur, chacune de 75Ah, logées dans le capot et sous le fauteuil de conduite.

Accès et ouvertures de service

L’accès se fait par l’arrière, par une porte en résine polyester réalisée directement par Wingamm. Elle est dotée d’une serrure automobile (la même que pour la cabine de conduite) et d’un verrouillage centralisé avec télécommande.

Elle est équipée de deux charnières intérieures T.HI.R.D. et d’un miroir intérieur profilé de 35×56/44 cm. Ses dimensions sont de 193×66.5 cm. Un moule intérieur en contre-profil en résine polyester englobe un compartiment ouvert bien pratique pour y déposer les parapluies.

La porte très élégante est précédée d’un beau marchepied intégré, réalisé entièrement en résine polyester (50x29x24 cm) et doté d’un plan antidérapant en aluminium larmé : le seuil d’entrée, à 43 cm du sol, ne nécessite pas de marchepied extérieur supplémentaire car il comble assez bien la distance entre le sol et le plancher, situé à 68 cm de hauteur.

A droite de la porte d’entrée se trouve la soute à gaz, dotée de charnières intérieures T.HI.R.D. comme toutes les autres trappes, et du nouveau système d’ouverture électrique Safety Block System. La place utile pour le rangement d’une bouteille de gaz de 10 kg est de 37x33x69 cm.

Entièrement moulée en résine polyester, la soute est située à 68 cm du sol ; elle est équipée d’une trappe de 71×79 cm, de deux crochets de fixation de la bouteille, d’un échangeur automatique Truma Duocontrol CS muni d’un interrupteur à inertie. Quatre grilles d’aération ont été ménagées dans le bas de la trappe, de 3 cm de diamètre chacune.

Toujours à l’intérieur de la soute pour les bouteilles de gaz, on trouve le goulot de ravitaillement du réservoir d’eau potable, logé à l’intérieur d’une coque en résine polyester chauffée grâce à une ramification de la canalisation de l’installation Webasto.

L’arrivée extérieure de gaz et d’eau (en option) se trouve à gauche de la porte.

En queue, le pare-chocs arrière cache une soute classique : accessible grâce à une trappe profilée de 195×27 cm qui englobe, sur le côté extérieur, les groupes optiques, le porte-plaque et les deux serrures, elle est dotée d’un rail semi-circulaire latéral qui guide l’ouverture en translation. Elle exploite la partie sous le plancher du porte-à-faux arrière et offre un espace de rangement entièrement réalisé en résine polyester.

Les dimensions de la soute sont les suivantes : largeur maximale de 201 cm, hauteur de 33 cm, profondeur de 21 cm minimum (dans la partie à droite) à 72 cm maximum (au centre). La partie gauche de la soute offre un espace utile de 43 cm (à la hauteur du longeron gauche du châssis, dûment protégé).

Cette soute est traversée par la tuyauterie de vidange du cabinet de toilette, acheminée vers le réservoir des eaux usées voisin, lequel est placé entre l’essieu arrière et la soute même. Elle ne possède pas de bouche de chauffage dédiée, mais cela ne signifie pas qu’elle ne soit pas climatisée. En effet, le chauffage vient directement de la canalisation à l’intérieur du plancher Floor Comfort System, installée sur toute la surface du véhicule y compris la soute arrière.

À l’arrière, le panneau gauche comprend la trappe d’accès au réservoir amovible des WC Thetford C200, de 41×47 cm, entièrement réalisé en résine polyester et équipé de charnières intérieures T.HI.R.D. Il possède la même clé spéciale que l’on utilise pour déverrouiller la trappe d’accès à la soute arrière.

Toujours sur le panneau latéral gauche, mais à l’avant, la soute latérale classique est dotée d’un système d’ouverture électrique Safety Block System, et d’une trappe de 90×42 cm. Elle est également entièrement moulée en résine polyester.

Elle abrite la batterie des services et un espace de rangement de 38/49x21x33 cm, derrière lequel on trouve un compartiment supplémentaire de 65x12x10 cm.

Aménagements

L’autonomie en eau est assurée par un réservoir en polypropylène de 100 litres situé à l’avant, sur le côté droit du véhicule. Il est placé sous estrade dans une coque en résine polyester chauffée par la canalisation d’air chaud Webasto AirTop.

Le réservoir est muni d’une vanne de vidange à guillotine, et accolé à une installation desservie par une pompe à pressostat Shurflo Trail King 7 qui débite jusqu’à 7 litres/minute. Celle-ci est logée à l’extérieur du coffre avant de la dînette, près du boiler. Ils sont tous deux protégés par un carter multicouche, de manière à pouvoir utiliser le coffre de rangement sans le risque que les objets rangés puissent abîmer les aménagements. En cas de besoin, il suffira d’enlever le panneau supérieur en dévissant les vis de fixation supérieures. En revanche, on accède librement au robinet de vidange de l’installation d’eau potable, grâce à un passage circulaire de 12 cm de diamètre.

L’installation a été montée avec des tuyaux tressés et en rilsan (ces derniers sont différenciés par couleur suivant le contenu) et munis de colliers (pour les tuyaux tressés) ou de raccords rapides John Guest (pour les tuyaux en rilsan). L’arrivée d’eau à l’usage de la cuisine et du cabinet de toilette se fait par des robinets à levier unique en métal chromé Helka, élégants et pratiques.

L’eau utilisée est dirigée vers les réservoirs d’eaux usées à travers des bondes de 35 mm (cuisine), et de 20 mm de diamètre (cabinet de toilette) avec, dans le premier cas, un siphon inspectable (coudes dans le parcours de la tuyauterie pour les autres usages, pour des raisons de place) et des tuyaux annelés.

De la même manière que pour l’eau potable, l’eau usée est stockée dans un réservoir situé sous le plancher et installé dans une coque spéciale en résine polyester, chauffée par le système centralisé. Placé près de l’essieu arrière, il a une contenance de 80 litres et il est muni de la vanne de vidange classique.

Enfin, les WC sont le modèle Thetford C200 classique à tasse pivotante, dotés d’un réservoir à cassette de 17 litres.

La production d’eau chaude sanitaire est assurée par un chauffe-eau classique à accumulation Truma B10, alimenté au gaz, d’une capacité de 10 litres. Il est installé à l’intérieur du coffre avant, à côté de la pompe à eau. Le tableau de commande est placé sur le côté du banc.

Le chauffage est assuré par le système compact Webasto AirTop 2000 Gold, installé au centre, dans le bas de caisse. Cette unité alimentée au gasoil a une puissance de 2 kW et une capacité horaire de 93 mètres cubes d’air. Elle alimente une canalisation intérieure de six bouches, auxquelles s’ajoutent les ramifications desservant le revêtement Floor Comfort System et les deux réservoirs d’eau et d’eaux usées.

Le tableau de commande et la sonde thermostatique sont situés au dos de la cabine de conduite, vers le meuble cuisine, sur le panneau droit du véhicule.

L’installation électrique comprend une batterie Exide AGM de 95Ah, installée dans la soute latérale gauche, et par conséquent dûment protégée. Elle est alimentée par un transformateur/chargeur de batterie CBE CB 516 logé dans l’embase du siège passager, dans la cabine de conduite.

.

L’interrupteur général, doté de disjoncteur différentiel, est situé au dos de la banquette du salon dans le sens opposé à la marche, dans la cabine de conduite.

Le tableau de distribution (CBE RB300) se trouve sur le côté et il est accessible depuis la porte passager. Le tableau de commande des appareillages électriques CBE PC320 est situé au-dessus de la porte d’entrée.

Réalisé par le célèbre fabricant du Trentin, il a un écran LCD rétroéclairé de 4,8 pouces à 12 couleurs. Il regroupe l’indicateur de l’état des batteries (moteur et services) en Volt et en chiffres, et l’indicateur de niveau du réservoir d’eau potable et du réservoir des eaux usées, en pourcentage et en chiffres. Il comprend une horloge numérique, un thermomètre intérieur/extérieur, et un séparateur électronique des batteries intégré.

D’utilisation simple, il permet de gérer tous les équipements présents à bord du véhicule, de vérifier également la tension des batteries (fonction économiseur de batterie en présence de tension minimum) et de commander la pompe à eau et l’éclairage intérieur.

L’éclairage est entièrement à leds et comprend cinq spots insérés en losange sous le lit de pavillon, deux spots circulaires orientables pour le lit descendu, un tube à leds de 103 cm de longueur pour le salon, un autre tube à leds de 103 cm desservant le bloc cuisine, deux spots power led desservant le cabinet de toilette, situés au plafond et insérés dans une élégante moulure profilée en laminé.

Enfin, la zone d’entrée comprend deux spots power led insérés, comme dans le cabinet de toilette, dans un joli panneau en laminé.

Le ciel étoilé « Blue Sky » du lit de pavillon est très scénographique. Il a été réalisé en intégrant des leds bleues à l’intérieur de la doublure du plafond (en option).

À l’intérieur, le Micros possède deux prises à 12V (pour le cabinet de toilette et le bloc cuisine) et autant à 220V (cuisine et cabinet de toilette).

Comme nous l’avons dit concernant le gaz, la soute extérieure a été conçue pour recevoir une bouteille de 10 kg. Dotée de l’interrupteur à inertie MonoControl CS, elle est gérée par une installation de trois vannes d’isolement (pour le réfrigérateur, la plaque de cuisson et l’éventuel four à gaz, en option) placées en bas du bloc cuisine et faciles d’accès.

Meubles et habillage

Lumineux, modernes et très personnels, les intérieurs allient des surfaces blanches à des teintes café, avec une alternance de formes sinueuses et linéaires qui accentue la sensation d’espace.

Ils sont disponibles en trois coloris, en plus de la toute nouvelle version « Patagonia » proposée sur le véhicule testé dans ce numéro de CamperOnTest, caractérisée par l’emploi d’un tout nouveau laminé Arpa irisé « Fenice Chiaro ». Les autres variantes proposées sont « Oceania » et « Amazzonia ». Les intérieurs sont réalisés en contreplaqué multicouche mélaminé de 15 mm d’épaisseur.

Les placards, avec leur alternance de cadres blancs et de portes effet bois, ont des poignées en aluminium satiné, des charnières en acier inox et un système de maintien assuré par des vérins à gaz.

L’intérieur des placards est entièrement fermé : le fond des placards n’est pas la cloison du véhicule, comme cela arrive souvent, mais un laminé plastique judicieusement profilé. L’assemblage est précis et soigné, les profils de finition sont en caoutchouc anti-vibrations.

Le dessus de la table est ancré à la cloison et muni d’un pied rabattable ST.LA. Il a une épaisseur de 3 cm et sa surface est anti-rayure. Le plan de cuisson de la cuisine, de même surface, a des formes douces, aussi bien pour le haut que pour le bas, surtout dans la zone d’entrée. La plaque de cuisson est un modèle moderne CAN en verre trempé. Le bloc cuisine est également équipé d’un grand évier en acier inox Smev muni d’un élégant robinet chromé à levier unique.

Toujours au niveau de l’ameublement, le cabinet de toilette se distingue pour le choix du sol entièrement en résine polyester, y compris le bac à douche, et du grand lavabo réalisé dans la même matière. La décoration, moderne et raffinée, comprend des surfaces en miroir pour le haut des placards, bien éclairés par deux spots à leds fournis.

Comme toutes les réalisations Wingamm, le Micros est disponible en six variantes d’habillage intérieur. Celui que nous avons trouvé sur le véhicule d’essai s’appelle « Savannah », il est caractérisé par une alternance agréable et lumineuse de cuir écologique blanc et de velours sable, et il est personnalisé avec le logo du fabricant. Les autres variantes sont « Londra » (blanc/beige/marron), « Berlino » (blanc/bleu clair/bleu foncé), « Roma » (cuir écologique noir, ajouts en tissu beige et marron), « Madrid » (microfibre blanche, ajouts en microfibre café, effet marbre) et « Parigi » (cuir écologique blanc, ajouts à rayures en tissu rouge/bordeaux).

Le coussinage a des épaisseurs variables de 10 cm (assises) à 18 cm (dossiers). Confortable et ergonomique, il comprend des appuie-têtes et des ceintures de sécurité.

Le lit de pavillon est doté d’un mécanisme à pantographe à quatre leviers et autant de vérins à gaz. Le sommier orthopédique à lattes reçoit un matelas Memory Foam de 10 cm d’épaisseur, judicieusement partagé en deux afin de faciliter la montée et la descente du lit, par ailleurs extrêmement facile et précise.

Le salon

Étant données ses dimensions compactes, le Micros choisit la solution classique de la dînette traditionnelle qui peut recevoir quatre personnes sans problèmes, et offre deux banquettes face à face de 102/94×49 cm.

Toutes les assises, situées à 49 cm du plancher, permettent un accès optimal à la table (98×60 cm). Celle-ci possède un ancrage à la cloison, un pied rabattable ST.LA. et un dessus anti-rayure situé à 74,5 cm du plancher. La table laisse donc un espace de 22 cm pour les jambes des convives.

Le salon est éclairé par une baie Dometic S7 projetable de 100×50 cm, munie d’un unibloc occultant plissé Duette avec coussin d’air et moustiquaire. Les rideaux de courtoisie sont également présents.

Deux placards ont été installés au-dessus : un à l’avant de 54x15x29.5 cm avec une porte de 32×32 cm, et un à l’arrière de 91×23,5×29,5 cm, avec une porte de 46×32 cm.

Au-dessus des placards, une maxi étagère ouverte a été ménagée. Elle mesure 151 cm de long, entre 14 et 23 cm de large, et 23 cm de hauteur maximale. Grâce au bord anti-chute de 4 cm de haut, on peut y ranger des objets plutôt volumineux qui restent pleinement accessibles y compris lorsque le lit de pavillon est abaissé.

D’autres espaces de rangement sont disponibles dans la partie inférieure : sous la banquette avant, une trappe de 58/48×36 cm permet d’accéder à un compartiment de 58/48x58x22 cm, et sous la banquette arrière, l’espace disponible est de 31×29,5×24,5 cm.

Ce rangement est accessible par une trappe supérieure de 31×29,5 cm. Un tiroir pratique de 40x48x14 cm, amovible latéralement, est situé à côté.

Enfin, l’éclairage est constitué de cinq spots à leds insérés en losange dans l’élégant espace sous le lit de pavillon, auxquels s’ajoute une longue barre à leds (70 cm) sous le placard latéral gauche.

Les équipements

Le long bloc cuisine, ménagé au milieu, a des dimensions vraiment inhabituelles : il mesure 179×60 cm.

Le plan de travail est réalisé dans le même laminé élégant Arpa qui personnalise une partie de l’aménagement. Il est situé à 83,5 cm du sol. Il comprend une double plaque de cuisson Can dernière génération de 36×20 cm dotée d’une plaque en verre trempé, de deux feux de 70 mm de diamètre placés à une distance de 23,5 cm l’un de l’autre, et d’un allumage piézo intégré. À côté, nous trouvons l’évier classique Smev de 36 cm de diamètre et de 12 cm de profondeur.

L’évier est équipé d’un élégant robinet à levier unique Elka en métal chromé, et d’une bonde de vidange de 35 mm reliée à un siphon inspectable qui canalise les eaux usées vers le réservoir prévu à cet effet.

Toujours pour ce qui concerne le bloc cuisine, il possède un plan de travail gigantesque (83×56 cm) ménagé à côté de la plaque de cuisson, du côté de la cabine de conduite. Concernant l’aération, le Wingamm Micros bénéficie de l’alliance parfaite entre une baie Dometic S7 de 90×45 cm, une hotte aspirante (toujours fournie par Dometic) et un lanterneau au toit.

Ce dernier est notamment constitué d’un MiniHeki de 40×40 avec coupole transparente, mais on peut choisir en option de le remplacer par un puissant ventilateur/extracteur Fiamma Turbovent avec thermostat à réglage automatique, accessoire que l’on a trouvé sur l’exemplaire testé pour ce numéro de CamperOnTest.

Concernant le rangement, le bloc cuisine du Micros offre deux placards en hauteur (de 54x15x30 cm, porte de 32×32 cm, et de 88x22x30 cm, porte de 46×32 cm), ainsi que différents casiers du bas.

Notamment, on trouve trois tiroirs dans la zone avant, de 33,5×43,5×9 cm chacun, le tiroir du haut étant réservé aux couverts. Dans la zone arrière, la soute à gaz comprend un caisson divisé en deux espaces de rangement, l’un en haut de 13,5x38x31, l’autre en bas de 13,5x38x37 cm (porte 40×57 cm).

Le réfrigérateur a été placé à droite de cet espace : il s’agit d’un réfrigérateur trivalent Dometic RM5310 de 60 litres, avec compartiment freezer intégré et allumage électronique. Un autre caisson est disponible vers l’entrée.

Il a une porte bombée en L de 59×57 cm et possède un rayon du haut de 54x41x33 cm et un rayon du bas de 54x41x25,5 cm à côté duquel se trouvent les vannes d’isolement du gaz.

De la même manière que pour le salon, la partie supérieure des placards offre là aussi un vaste espace de rangement ouvert (151×14/23×23 cm).

Le cabinet de toilette est placé dans l’angle arrière gauche. On y accède par une porte à battant de 165×44 cm. Il possède un beau sol en résine polyester, il est surélevé de 16 cm par rapport au plancher du véhicule, l’ameublement est mixte laminé/résine polyester d’excellente facture.

Se développant sur un espace de 99×115 cm, le cabinet de toilette comprend un meuble lavabo à angle avec un lavabo en résine polyester de 41 cm de diamètre (14 de profondeur) équipé d’un robinet à levier unique en métal chromé et d’une bonde de vidange de 20 mm. Il est situé à 80 cm du sol.

Le rangement est constitué d’un placard haut avec une porte en miroir de 40×47 cm, divisé en deux espaces (41x13x23 cm pour celui du bas, 41x9x20 cm pour celui du haut), et à côté, de deux rangements ouverts en angle (45×38/15×24 et 45×38/15×20 cm). Les interrupteurs de l’éclairage à leds (2 spots au plafond) et une prise 12V sont placés à l’opposé.

Un autre rangement ouvert (14×39 cm) se trouve au dos des WC Thetford C200 (avec tasse pivotante et réservoir amovible de 17 litres), et des espaces supplémentaires ont été ménagés à l’intérieur du meuble lavabo, muni d’une porte de 50×40 cm. Ces compartiments mesurent 55×41/27×29 cm (celui du haut) et 55×41/27×30 cm (celui du bas) et abritent, en position protégée, une prise étanche de 220V.

L’aération et l’éclairage diurne sont assurés par la baie Dometic S7 classique, de 90×45 cm, projetable et munie d’un unibloc occultant avec moustiquaire. Cette baie éclaire également la douche ménagée dans le cabinet de toilette grâce à la présence d’un rideau classique à tringle au plafond.

La douche, de 91×69 cm, est inhabituellement large pour un véhicule de dimensions compactes tel que le Micros. Le bac est en résine polyester avec une bonde de vidange de 20 mm, un rideau de séparation et une colonne équipée d’une douchette et d’un serviteur de douche bien pratique.

Zone lit et armoires

Positionné à l’avant, le lit de pavillon parental est placé dans le sens de la longueur. Pendant le jour, c’est une présence discrète et presque imperceptible : grâce à son mécanisme à pantographe, il se plie en son milieu en suivant la ligne du plafond, laissant une hauteur libre en dessous de 188 cm, ce qui permet d’accéder facilement à tous les placards avant.

Il est facile à abaisser, sans avoir à bouger les fauteuils de la cabine et encore moins les coussins de la dînette. Il descend sur le salon sans besoin d’auxiliaires et offre en quelques secondes un lit de 200×133 cm, avec une hauteur sous plafond de 71 cm. Il se trouve à 132 cm du plancher.

Le lit est équipé d’un sommier à lattes et d’un matelas Memory Foam de 10 cm d’épaisseur. La zone est éclairée par une baie avant Dometic de 90×40 cm (munie d’un occultant plissé positionnable à volonté et d’une moustiquaire), un lanterneau au toit Dometic MiniHeki de 40×40 cm (que l’on peut remplacer par le Fiamma Turbovent comme nous l’avons dit plus haut), et deux liseuses à leds orientables, situées à l’avant.

Lorsqu’il est abaissé, le lit de pavillon libère une hauteur utile de 117 cm, ce qui permet de créer d’autres couchages en transformant simplement la dînette : une fois que l’on a rabattu la table et arrangé le coussinage (opération qui prend une minute au grand maximum), on peut créer un lit de 181×104 cm. Il peut être doté en option de bords d’élargissement latéral pour en faire un lit parental à tous les effets.

Le lit, qui est plutôt simple à installer, possède quatre coussins au total et implique que l’on enlève une partie du dossier arrière, qui sera placé dans la cabine de conduite.

La penderie est située en queue, entre l’entrée et le cabinet de toilette. Elle présente une forme trapézoïdale avec une porte convexe de 116×46,5 cm. L’espace penderie mesure 52/24x83x119 cm, il est surmonté d’un deuxième espace utile de 52/24x83x59 cm fermé par une porte de 46,5×54 cm utile pour ranger les chaussures par exemple.

Éclaté des aménagements

Données techniques

Wingamm Micros 4Motion
Dimensions et places
Typologie Profilé
Dimensions 530x212x289 cm
Places carte grise 4
Couchages 3+1
Places dans le sens de la marche avec ceinture de sécurité 4
Porteur
Mécanique Volskwagen Transporter T5 2.0BiTDI 4Motion
Empattement 300 cm
Porte-à-faux avant 88 cm
Porte-à-faux arrière 142 cm
Motorisation de base 2.0 BiTDI 180 cv
Traction Intégrale 4Motion
Accessoires de série ABS, ASR, ESP, double airbag, climatiseur manuel, vitres et rétroviseurs électriques, régulateur de vitesse, bavettes avant, vitres teintées, fauteuils réglables avec accoudoirs et sellerie d’appuie-tête, volant et levier de vitesse en cuir, précâblage radio.
Poids total en charge kg 3200
Poids déclaré à vide kg 2600
Charge utile kg 600
Coque
Carrosserie Monocoque composée d’une double carcasse en résine polyester (3 mm extérieur, 2 mm intérieur) isolée avec du polyuréthane expansé de 25 mm. Porte et trappes moulées directement en polyester sans avoir besoin de cadres, charnières intérieures T.HI.R.D., serrures intérieures pour les trappes latérales ouvrant depuis l’intérieur. Feuillards et pare-chocs arrière moulés en un corps unique avec la coque en résine polyester. Plancher Floor Confort System avec isolation en polyuréthane et canalisation intégrée du chauffage en résine polyester.
Épaisseursplancher/cloisons/toit mm 50/30/30
Garage ou soutes Soute garage arrière de 201×43/72/21×33 cm avec accès arrière par une trappe profilée de 194×27 cm. Soute entièrement réalisée en résine polyester, chauffage par le plancher Floor Comfort System. Deuxième soute latérale gauche de 38/49x21x33 cm avec espace intérieur de 65x12x10 cm accessible par une trappe latérale de 90×42 cm avec ouverture électrique Safety Block System.
Porte et baies Porte monobloc en résine polyester dotée de charnières intérieures T.HI.R.D, serrure de sécurité électrique à télécommande, moule en contre-profil intérieur en résine polyester équipé de poignée et de vide-poches, marchepied intégré moulé en résine polyester avec plan anti-dérapant en aluminium. Quatre baies Dometic S7 ultra plates cadre en aluminium, dont une coulissante, un lanterneau Fiamma Turbovent de 40×40 cm. Ouvertures de service à commande électrique, possibilité d’actionnement par télécommande, bouton intérieur et système AutoLock en marche (Safety Block System).
Équipements/Services
Gaz Soute extérieure en résine polyester pour une bouteille de 10 kg, réducteur de pression et interrupteur à inertie Truma MonoControl CS.
Chauffage et boiler Webasto Airtop 2000 Gold alimenté au gasoil ; débit d’air horaire 93 mètres cubes, canalisation de l’air chaud assurée par 6 bouches, chauffage intégré au plancher Floor Comfort System, réservoirs d’eau isolés et chauffés. Boiler à accumulation Truma B10 alimenté au gaz.
Electricité Batterie supplémentaire Exide AGM 95Ah, chargeur de batterie CBE CB516. Tableau de commande CBE PC320 avec écran LCD, éclairage intérieur à leds par des spots et des tubes, deux prises intérieures à 12V, deux à 220V.
Eau Réservoir d’eau potable 100 litres, réservoir d’eaux usées 80 litres, placés dans le bas de caisse dans des coques en résine polyester isolées et chauffées. Pompe à eau Shurflo Trail-King 7 à pressostat, installation essentiellement à l’aide de tubes Rilsan et raccords rapides John-Guest, robinets à levier unique Helka en métal chromé, vidanges siphonnées, WC Thetford C 200 de 17 litres à tasse pivotante.
Prix et accessoires
Prix de base 70.585 Euro
Prix du véhicule essayé
Comprenant : traction intégrale 4Motion (3 630 euros) ; moteur 2.0BiTDI 180 CV (4 235 euros) : porte-bagages avec échelle (332 euros) ; porte-vélos arrière (366 euros) ; arrivée gaz et eau extérieure (233 euros) ; lanterneau Fiamma Turbovent à thermostat réglable pour le bloc cuisine (193 euros) ; éclairage Blue Sky à leds sur le lit de pavillon (439 euros).Total véhicule sur CamperOnTest : 80 014 euros.

 

Notre avis
Construction
Mécanique de base
Volkswagen Transporter T5 avec moteur 2.0BiTDI de 180 CV et traction intégrale 4Motion.
Sécurité
De série ABS, ASR, ESP et double airbag.
Volumétrie et poids
Dimensions compactes, porte-à-faux arrière non excessif, largeur limitée, grande maniabilité.
Coque et matériaux
Monocoque en résine polyester à double carcasse isolée avec du polyuréthane expansé, portes et trappes moulées directement en résine polyester et munies de charnières intérieures dernière génération, serrures automobiles avec commande électrique et centralisée.
Assemblage et finitions
Parfait assemblage avec la cabine assuré par le résinage, aucun raccord visible.
Composants
Porte d’entrée et trappes réalisées en résine polyester sans avoir à utiliser de cadres. Charnières intérieures, serrures de qualité automobile. Baies ultraplates Dometic S7.
Installation hydraulique
Plutôt soignée : pompe à eau et robinets de qualité, raccords John-Guest et siphons. Vannes de vidange disposées de manière asymétrique sur les réservoirs.
Installation électrique
Batterie supplémentaire fournie de série, composants CBE, éclairage entièrement à leds. Bonne disponibilité de prises électriques à l’intérieur du véhicule.
Gaz
Soute un peu haute par rapport au sol mais superbement réalisée pour une bouteille de 10 kg. MonoControl CS de série, vannes d’isolement faciles d’accès.
Chauffage
Webasto Airtop 2000 Gold approprié (mais pas surdimensionné) aux dimensions des aménagements. Canalisation bien répartie également dans le plancher et dans les coques de protection des réservoirs d’eaux usées.
Mobilier et ameublement
Meubles modernes et tendance, disponibles en trois variantes de décoration, dont la toute nouvelle essence Patagonia. On apprécie le design et le cintrage, tout est encastré. Le bas des coffres peut être amélioré.
Coussinage, matelas et habillage
Excellente qualité des coussinages et des matelas Memory-Foam. Disponibilité de six variantes d’imprimés, tous traités antitaches.
En voyage
Facilité de conduite
Agile et maniable, aussi bien pendant la conduite que dans les manœuvres. Excellent en ce qui concerne l’absence de bruits et la stabilité lorsque le véhicule est en marche.
Confort des places assises
Fauteuils avant réglables et avec accoudoirs, banquette du salon dans le sens de la marche suffisamment confortable.
Vue panoramique
Optimale dans la cabine de conduite, bonne pour ceux qui voyagent dans l’habitacle grâce aux baies latérales de la dînette et de la cuisine.
Climatisation
Climatisation cabine de série. En hiver, on peut utiliser le chauffage Webasto en toute tranquillité lorsqu’on roule, ce qui protège les réservoirs et offre un bon confort dans toutes les situations.
En stationnement
Salon
Dînette classique suffisamment vaste et confortable. Aération, éclairage et rangement corrects.
Lits
Lit parental de pavillon confortable et stable, extrêmement bien conçu et réalisé. Lit de transformation du salon simple à installer mais pas très long. En option : système d’élargissement latéral.
La cuisine
Très vaste et bien agencée, avec un grand plan de travail. Plaque de cuisson tendance, grand évier. Aération et éclairage optimaux, bonne disponibilité d’espaces de rangement, réfrigérateur plutôt compact.
Cabinet de toilette
Bien agencé et exploitable, très beau mobilier mixte laminé/résine polyester. Lavabo pratique, disponibilité des espaces de rangement et aération plus que bonnes.
Douche
Bien aménagée et plutôt grande. Elle mériterait d’être séparée par une porte semi-rigide en méthacrylate, plus pratique que le rideau classique.
Dégagement et circulation dans l’habitacle
Espaces intérieurs très bien exploités, les équipements sont utilisables en configuration aussi bien de jour que de nuit. Porte arrière, placards utilisables y compris lorsque le lit de pavillon est abaissé.
Capacité de rangement
Plus que bonne par rapport aux dimensions du véhicule : deux coffres, plusieurs placards et une penderie sur toute la hauteur, faciles à utiliser.
Coffres et soute garage
Deux soutes, une à l’arrière et l’autre sur le côté, pas très grandes mais capables de recevoir, avec un minimum d’organisation, l’équipement nécessaire pour le camping.
Gestion du véhicule
Capacité de chargement et charge utile
600 kg : par rapport à un équipage type, une valeur que l’on peut considérer plus qu’appropriée.
Autonomie
Bonne par rapport à un équipage type et aux dimensions du véhicule : 100 litres d’eau potable et 80 d’eaux usées peuvent suffire pour un couple dynamique. Par ailleurs, le chauffage au gasoil ne prend pas sur la réserve de gaz, avec la bouteille de 10 kg qui n’alimentera que le frigo (qui plus est, de dimensions compactes), les plaques de cuisson et le boiler. Bon éclairage intérieur à leds.
Facilité d’entretien
Accessibilité aux organes mécaniques originaux. Installation électrique regroupée et facile d’accès, réchauffeur autonome au gasoil dans le bas de caisse. Par contre, pour atteindre le boiler et la pompe à eau, il faudra démonter un panneau à l’intérieur du coffre avant.
Rapport prix/performances
Véhicule de fabrication artisanale largement personnalisable (mobilier, tissus, accessoires, mécanique). Les grands atouts sont l’usinage de la résine polyester pour la carrosserie monocoque, gage de solidité et de longévité, le style et la simplicité d’utilisation, en stationnement comme en voyage. Performances dynamiques stupéfiantes, grande facilité de conduite. Le prix s’en ressent, inévitablement, à cause du coût élevé de la mécanique de base, employée avec la motorisation la plus puissante et la traction intégrale.

Ce qui nous a particulièrement convaincus…

À commencer par l’extérieur, la ligne est fluide, élégante et raffinée, et apparaît comme unique dans le secteur des véhicules de loisirs, grâce à la symbiose parfaite entre la mécanique de base et la cellule d’habitation. De style résolument automobile, il se caractérise par une absence totale de joints, de scellement ou d’éléments de raccord, réalisant un ensemble extrêmement fluide et raffiné. Son allure résulte de l’usinage savant des formes, et il n’a pratiquement pas besoin de graphisme, lequel est par ailleurs léger et bien intégré. Réalisations d’anthologie : la coque monolithique, la porte et les trappes moulées en résine polyester, les charnières intérieures T.HI.R.D. et le nouveau système Safety-Block pour le verrouillage électrique et centralisé de toutes les ouvertures de service : exactement tout ce que l’on trouve sur une voiture moderne. La recherche constante d’affinement du produit est digne d’éloges : il s’agit certes d’un produit qui a fait ses preuves, mais qui est également capable d’écrire, année après année, des pages importantes concernant la technique de réalisation des composants. C’est le cas de la porte d’entrée, mais aussi et surtout des éléments que l’on voit moins, tels que le plancher chauffé FloorComfort System.

L’association avec la mécanique de base est excellente, avec un rapport favorable entre l’empattement et le porte-à-faux arrière, donnant un bon équilibre entre la maniabilité, l’agilité et la stabilité. En voyage, la configuration automobile du Transporter et les performances exceptionnelles du moteur 2.0BiTDI de 180 CV rendent la conduite agréable, relaxante et permettent des performances impensables pour un véhicule de loisirs. En effet, le moteur pousse avec une constance vraiment remarquable et se fait pardonner une certaine paresse à bas régime, ce qui oblige à changer fréquemment de vitesse. La traction en montée est sensationnelle et donne l’impression, grâce aussi à l’assiette et aux jantes majorées de 17 pouces, de conjuguer une excellente tenue de route, sans tangage ni roulis, à une grande maniabilité donnée par l’empattement limité à 3 mètres. De plus, la traction intégrale 4Motion, entièrement électronique, offre au véhicule une parfaite motricité et permet de s’aventurer sur des itinéraires hors des sentiers battus (naturellement, en faisant attention au porte-à-faux arrière). Par ailleurs, même à grande vitesse, le véhicule ne fait entendre ni grincements ni crissements, signe évident d’une réussite technique au niveau de l’assemblage du mobilier.

Les intérieurs rénovés sont disponibles en trois variantes de mobilier et six d’habillage. Ils sont élégants, lumineux et ils ont de la personnalité. Facile à vivre, le Micros est un véhicule particulier, comme tous les véhicules Wingamm dernière génération, et on l’apprécie aussi bien le jour qu’à la tombée de la nuit, lorsque l’éclairage entièrement à leds, quadrillé, scénographique et surtout fonctionnel, illumine de manière exemplaire un habitacle exceptionnellement spacieux. Beauté des formes ultramodernes, ainsi que des associations de couleurs et de matières, avec le nouveau laminé Patagonia qui allie la résistance à la chaleur, avec une sorte d’effet « soft-touch ».

Le lit de pavillon, qui est depuis toujours l’orgueil de la Maison Wingamm, est réellement la référence absolue pour la catégorie : élancé, pratique, superbement agencé, il est bien aéré, bien chauffé et éclairé de façon appropriée. Stable, silencieux lorsque le véhicule est en marche, c’est une présence discrète qui, en un seconde, offre deux places de couchage bien dégagées et confortables. Le mécanisme très précis et la forme convexe de la voûte permettent de remonter sans problèmes le lit fait, avec ses oreillers en place.

L’exploitation des espaces intérieurs est pratiquement optimale, avec un salon parfait pour deux personnes mais capable d’en recevoir quatre sans problème, un bloc cuisine aux dimensions vraiment inhabituelles qui permet d’avoir un grand plan de travail, un cabinet de toilette rationnel et bien agencé, avec une douche adaptée y compris pour les personnes corpulentes et, ce qui est important, une penderie pas très profonde mais de toutes façons plutôt grande. Soulignons également les espaces de rangement, sur 530 cm de longueur seulement, consistant en deux soutes hermétiques situées sous le plancher, un bon nombre de placards, deux coffres, plusieurs tiroirs et en hauteur, deux grands compartiments ouverts que l’on peut utiliser même lorsque le lit de pavillon est abaissé. La cuisine est optimale, très soignée y compris au niveau de l’aération (hotte aspirante, baie et lanterneau).

Toujours au niveau de l’exploitation des espaces, la maestria dont fait preuve Wingamm dans l’usinage de la résine polyester a permis de placer les réservoirs dans des coques spéciales chauffées, sous estrade, ce qui libère une place précieuse à l’intérieur. Une autre particularité digne d’intérêt est le choix d’utiliser des accessoires de qualité : baies Dometic S7, batterie de services Exide de la puissance appropriée, installation électrique CBE, éclairage entièrement à leds, pompe à eau Shurflo, robinets à levier unique Elka en métal chromé, juste pour en citer quelques-uns. Concernant la personnalisation, le client peut choisir entre 17 variantes de peinture extérieure et 3 pour la décoration intérieure assorties aux diverses étoffes, sans oublier la possibilité de faire installer des accessoires particuliers, directement à l’usine. C’et le cas, pour l’exemplaire essayé, du porte-bagages et de l’échelle, réalisés de manière à suivre les formes du toit, du porte-vélos arrière Thule ou du lanterneau à thermostat à réglage automatique pour la cuisine et le salon.

Ce qui pourrait être amélioré…

À l’extérieur, la hauteur du sol à l’avant est la même que celle à l’arrière : si cela ne crée aucun problème dans le cas de l’angle d’attaque frontal, dans le cas d’un hors piste, en revanche, l’angle de fuite arrière peut être problématique.

À l’intérieur, dans la cabine de conduite, l’exemplaire essayé pour ce numéro de CamperOnTest ne possède pas les housses coordonnées pour les fauteuils avant : de la même manière, on remarque l’absence du rideau classique et fonctionnel en arc de cercle, qui occulte les vitres avant et apporte l’intimité nécessaire à l’équipage en stationnement. Cependant, soulignons que ces éléments accompagnent chaque véhicule : ils sont livrés au concessionnaire dans un paquet fermé et ils sont installés avant de livrer le véhicule au client.

La zone arrière de l’habitacle semble un peu sombre, surtout au niveau de l’entrée : le miroir placé sur la porte d’entrée est certainement pratique, mais la luminosité intérieure y gagnerait beaucoup si une baie était installée sur la porte d’entrée, ainsi que nous le voyons depuis des années, avec succès, sur la série Oasi.

À l’intérieur, le traitement du bas des coffres, laissé en simple multicouche brute, mériterait une finition plus soignée ; même impression en ce qui concerne certains câblages secondaires de l’installation électrique, qui ne sont pas toujours logés dans des goulottes, mais en tout cas placés dans des gaines doubles. Le bloc cuisine, d’excellente facture, a un réfrigérateur aux dimensions très réduites (60 litres seulement) : cela est dû essentiellement à la présence du passage de roue arrière droite, qui ne permet pas d’installer un élément de plus grande contenance.

Le cabinet de toilette, très bien agencé, possède un beau lavabo entièrement moulé en résine polyester – le seul point critique est la bonde de vidange, d’un diamètre de 20 mm seulement, peut-être un peu sous-dimensionnée. Toujours dans le cabinet de toilette, la douche possède un rideau classique à tringles au plafond : étant donné l’excellente facture et le calibre du véhicule, une porte semi-rigide en méthacrylate ne détonnerait certainement pas. Attention à la poignée de la porte du cabinet de toilette : lorsque la porte est grande ouverte, la commande d’ouverture peut heurter la porte de la penderie.

Certains composants des équipements, notamment le boiler et la pompe à eau, ne sont pas faciles d’accès : ils ont été à juste titre protégés par un carter à l’intérieur du coffre avant du salon, afin de pourvoir utiliser un espace de rangement supplémentaire, mais les opérations courantes de contrôle et de nettoyage du filtre nécessitent de prendre le tournevis en main.

Une dernière remarque sur la puissance du réchauffeur Webasto : les 2kW fournis par l’Airtop 2000 Gold sont plus qu’appropriés aux dimensions compactes du véhicule, qui bénéficie par ailleurs d’une isolation résolument performante. Les seules perplexités concernent la puissance du ventilateur, qui doit desservir, avec ses 93 mètres cubes/heure, six bouches intérieures, le plancher Floor Comfort System et les deux coques en résine polyester dédiées aux réservoirs.

En conclusion

Petit dehors mais grand dedans, agile, nerveux, élégant et facile à conduire comme un monospace, le Micros 4Motion est un produit unique dans le panorama européen : à partir de la mécanique de base, voici la dernière évolution du Volkswagen Transporter, le véhicule qui a conduit sur la route de l’habitat en voyage des générations entières de campeurs et de camping-caristes, et qui se révèle parfaitement à l’aise y compris en version habitable. La dernière évolution est le monocoque en résine polyester, véritable fleuron de la Maison Wingamm, fruit d’une recherche technique et stylistique constantes. Ce compact profilé est conçu pour des équipages experts qui veulent conjuguer le plus grand confort avec le plaisir de la conduite en sécurité sur tous types de route. Le Micros 4Motion n’est pas un véhicule de hors-piste extrême : il n’a pas les angles d’attaque, l’angle arrière et de fuite typiques des hors-pistes purs, mais c’est le maillon de liaison entre ces véhicules et les véhicules normaux : il offre ainsi une consommation modérée, des performances sur route exceptionnelles, et la certitude de pourvoir s’aventurer hors de l’asphalte sur des routes sans difficultés particulières.

Beaucoup plus compact que de nombreuses caisses fourgonnées, avec une longueur qui atteint à peine 530 cm et une largeur limitée à 212 cm seulement, le Micros possède cependant un intérieur résolument vaste et accueillant. Le mérite en revient à la carrosserie monocoque en polyester, qui se fonde entièrement avec la mécanique de base, créant un véhicule unique, irréprochable au niveau stylistique et technique. Également, à une exploitation savante des espaces intérieurs et à un styling de l’ameublement qui veille tout particulièrement à accentuer la sensation d’espace, avec des surfaces aux formes douces soulignées par l’agréable contraste entre le mobilier blanc et le laminé Arpa « Patagonia ».

Conçu pour un couple extrêmement dynamique ou pour une famille de trois personnes qui aime bouger, et qui veut pouvoir voyager non pas en emportant toute la maison mais une synthèse entre cette dernière et l’automobile, le Micros est un véhicule à découvrir absolument, à essayer sur route et en stationnement, à apprécier pour le raffinement et l’ingéniosité des solutions dont il est porteur, ainsi que pour l’élégance hors du commun qu’il sait transmettre aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Certes, un véhicule de ce type ne peut pas offrir une soute garage porte-moto ou un lit parental permanent, mais dans le fond, l’essence même du voyage est de pouvoir se déplacer agilement en parcourant de nouveaux itinéraires, en découvrant des panoramas et des lieux attractifs : en cela, ce petit profilé a vraiment une vitesse en plus.

Capable de remplacer l’auto de tous les jours et d’emmener une famille en vacances, le Micros, comme toutes les réalisations Wingamm, est largement personnalisable, dans le style comme dans les fournitures. Il permet à chaque équipage de créer le véhicule de loisirs qui correspond le mieux à ses goûts et à ses besoins : ce modèle possède en effet de nombreux accessoires originaux, dont le tout nouveau crochet d’attelage Sawiko qui augmente ultérieurement les possibilités offertes par ce véhicule.

Enthousiasmant sur route, il est suffisamment confortable en stationnement, sans jamais perdre la simplicité de gestion et d’utilisation qui doit distinguer un véhicule de loisirs. Le lit de pavillon qui descend en une seconde sans avoir à intervenir sur d’autres composants de l’ameublement, le lit dans la dînette qui s’installe facilement et rapidement, les aménagements et les espaces de rangement qui restent toujours exploitables, sont des aspects qui confirment la maturité conceptuelle atteinte par Wingamm, maturité objectivement évidente dans toute la production de l’entreprise véronaise, mais encore plus sur ce véhicule extraordinairement compact et habitable. À bord, les seules critiques concernent la contenance du réfrigérateur et la puissance du chauffage, un peu limitées, ainsi que l’absence d’un rideau séparateur en arc de cercle de série pour la cabine et, toujours pour cet espace, de housses coordonnées avec le reste de l’installation. Ce sont, bien évidemment, des questions plutôt secondaires par rapport à la globalité du véhicule, et facilement résolubles grâce à la vaste possibilité de personnalisation offerte par le fabricant.

Références et contacts du fabricant

Wingamm – Turri e Boari S.n.c.
Via Leonardo da Vinci 1 – Arbizzano di Negrar – VR
Tel. 045 75 13 715 – Fax 045 60 20 478 – E-mail: info@wingamm.com
www.wingamm.com


Fotogallery Nos remerciements pour la collaboration vont à Wingamm – Turri e Boari S.n.c.Via Leonardo da Vinci 1 – Arbizzano di Negrar – VR
Tel. 045 75 13 715 – Fax 045 60 20 478 – E-mail: info@wingamm.com
www.wingamm.com

Michel

Comments are closed.